Zoom
Edito Potins Zoom

KUNDE 2018 : La chaleur rafle tous les prix

Le KUNDE n’est pas Roodwooko où chacun se lève comme il veut faisant semblant de téléphoner, juste pour qu’on l’admire dans la salle en disant qu’il était aussi là. 

Lire plus
Entretiens Ladies Tapis Rouge VIP Zoom

kundé: interview de charlotte Dipanda

«Je ne connais pas d’artiste burkinabè, ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’artiste talentueux au Burkina»

Lire plus
Zoom

Concours de chant: Le Mode d’emploi 

On n’entre pas dans la musique comme si on allait à Nabi yaar (marché populaire à Ouagadougou)

Lire plus
Entretiens Ladies VIP Zoom

Lady Ponce : «C’est Samuel Eto’O qui m’a donné le plus gros cachet de ma vie ! »

mais non ! Tu m’as payé plus qu’il n’en faillait. Je te dis merci ! Tu es un frère de cœur. 

Lire plus
Entretiens VIP Zoom

Serges Beynaud «Les artistes burkinabè doivent s’ouvrir à l’extérieur»

Au-delà du fait que nous collaborons sur le plan professionnel, j’ai gardé de bonnes relations. Nous entretenons  des relations amicales très fortes. Nous vivons comme étant deux êtres de la bonne famille.

Lire plus
Potins Regards Zoom

Moussa Petit Sergent : Le 21 mars 2018 à Nanterre

L’art humoristique fait partie de ses pouvoirs thérapeutiques qui transgressent,  les lois de la logique. Pis même, l’humour a vaincu la censure !

Lire plus
Zoom

Gastronomie et intégration Africaine

Marché africain des épices et légumes, atelier de formation en arts culinaires, récompenses des meilleurs stands et prestations d’artistes d’ici et d’ailleurs seront également au rendez vous du FEGOA 2018

Lire plus
Edito Ladies Zoom

Ka Cora Entre modernité et tradition

 kasséna
Une voix comme la sienne mérite qu’on s’y intéresse davantage, notamment les ingénieurs de son et autres techniciens de studio.

Lire plus
Regards Zoom

Garba au Faso Prévu du 27 février au 04 mars 2018 au SIAO

Initié depuis 2016 par Olivier Bamouni, le « festival Garba au Faso » connaît chaque année, un engouement record. De 15. 000 festivaliers à la première édition, Ouagadougou s’apprête à recevoir environ 50.000 festivaliers à l’issue de cette édition.

Lire plus
Ladies Regards Zoom

Carole B. Simfeyadjowa (cinéaste togolaise) : «Le gouvernement togolais n’accorde aucune importance à notre cinéma»

Tout en considérant le FESPACO comme « notre Golden Globes » en Afrique, Carole voit en ce festival, une dimension chic et glamour avec strasses et paillettes. Une aubaine pour les cinéastes africains de faire valoir leur talent, non seulement à la face du continent mais aussi et surtout, à celle du globe terrestre.

Lire plus
X