« THE SUMMER WITH CARMEN » : Un film qui parle du film
Zoom

« THE SUMMER WITH CARMEN » : Un film qui parle du film

Le réalisateur Grec, Zacharias Mavroeidis présente son film « The Summer with Carmen » le 19 juin prochain. Après avoir vu ce long métrage en exclusivité ; OXYGENE MAG a pu le réalisateur à Paris le 11 juin 2024. Les échanges sur l’idéologie qui sous-tend ce film, étaient l’objet de cette rencontre.

 

Ce film se déroule en grande partie sur les plages d’Athènes en Grèce où deux amis gays tentent d’écrire un scénario qui découle de leur vie bruyante. L’un vient de sortir difficilement d’une relation amoureuse qu’il tente en vain d’oublier dans une famille assez insouciante. « The Summer with Carmen » de Zacharias Mavroeidis présente donc un jeune Nikitas (Andreas Lampropoulos) qui se lance dans la réalisation d’un film en commençant par rédiger un scénario pendant leurs vacances au bord d’une plage gays. Il se fait assister et guider par son ami Démosthènes (Yorgos Tsiantoulas) qui n’était pas au départ très partant. Plus tard, il s’intéressera à la narration et au contenu du scénario avec toujours des sauts d’humeurs et de chagrins à cause de sa rupture avec son ami Panos (Nikolaos Mihas). C’est un film dans un film qui n’a finalement pas abouti et dont le scénario des deux acteurs est resté en suspend avec une lueur d’espoir.

L’équipe de tournage du film à gauche: la mère de Démosthènes, Démosthènes (Yorgos Tsiantoulas) le réalisateur Zacharias Mavroeidis et Nikitas (Andreas Lampropoulos)

Certes, ce film porte fondamentalement sur la question de la communauté gay, mais, il n’est pas aussi catalogué comme tel. Selon le réalisateur, même si cette histoire pouvait être transposée dans des personnages hétérosexuels, elle allait être la même. « The Summer with Carmen » met surtout en exergue les relations humaines, l’amitié et la confiance.

Démosthènes en compagnie de sa mère à l’hôpital

Ce scénario de ce film part d’une histoire réelle racontée par Démosthènes qu’avait vécu un de ses amis. C’est aussi un film qui gravite autour de l’identité réelle de chacun et la connaissance de soi. Pendant l’écriture du scénario du film par le jeune scénariste amateur Nikitas, il ne cessait de citer le nom de ses référentiels en matière d’industrie cinématographique. Notamment, le réalisateur Canadien Xavier Dolan.

Démosthènes avec le chien de son ex copain

Néanmoins en regardant ce film, l’on constate que l’intrigue tourne autour des faits sociaux actuels à l’image du célèbre cinéaste réalisateur espagnol Pedro Almodovar. Il s’intéresse  régulièrement sur des thèmes de la vie de société avec une dose d’humour, de satire et de parodie. Zacharias Mavroeidis montre à la fois les défauts de ses personnages et leur qualité dans une sorte de mélodrame teintée de raillerie bon enfant.

Toute l’équipe de tournage autour de leur réalisateur Zacharias

En présentant aussi la famille de Démosthènes dans ce film, c’est surtout le fait crucial de ce long métrage. Car Il rayonne une sorte d’ambiance de tristesse dans la famille de Démosthènes qui ne lui accorde pas autant d’amour. En effet, sa mère et son père homophobe décédé plus tard dans ce film, ne lui accordent aucun intérêt. Le réalsateur fait une corrélation entre ce manque d’amour et son appartenance sexuelle. Sa rencontre avec son ex-ami Panos (Nikolaos Mihas) ne s’est pas totalement disloquée grâce à la présence du chien de Panos. Il a voulu s’en séparer, mais son ami Démosthènes l’a récupéré. Cette séparation se fera plutôt sur la durée et non de façon spontanée, d’autant plus que les deux ont une perception différente de cette séparation. Notamment Démosthènes, qui éprouve des difficultés à l’accepter, d’où la présence de ce chien qui sert de lien amical entre les deux. C’est un moyen pour lui de garder la relation avec son ex compagnon. Quant au père de Démosthènes qui a régulièrement intervenu dans ce film, mais n’a pas été concrètement aperçu ; le réalisateur a voulu présenter de façon ironique que le père n’a véritablement pas sa place dans l’univers de son fils et ses des deux amis. C’est une manière de critiquer cette dynamique familiale et cette relation de Démosthènes avec ses parents. Il est donc partagé entre besoin de reconnaissance de ses parents et le rejet de son père.

Entretien cordial entre le réalisateur ‘Zacharias Mavroeidis (à gauche) et notre reporter à Paris

« The Summer with Carmen » sortira le 19 juin 2024 en France et le réalisateur souhaite qu’il soit diffusé dans toutes les salles au monde, sans discrimination et non seulement par et dans la communauté gay. Il sera présenté au festival du Film de Cabourg dans plusieurs catégories et notamment dans le « Prix des Jeunes ». Ce festival se déroule chaque année au mois de juin dans la station balnéaire de Normandie, autour des thèmes centraux tels que : l’amour, la passion, les illusion et l’amitié.

Hervé David HONLA

 

X