FESTIVAL SINYIRI VILLAGE : La tradition retrouve ses lettres de noblesse
Regards

FESTIVAL SINYIRI VILLAGE : La tradition retrouve ses lettres de noblesse

Dans l’après-midi du jeudi 23 mai a eu lieu l’ouverture officielle de la 4ème édition du festival Sinyiri village. La cérémonie s’est déroulée sur le terrain” Farouk Houda ».

 

 

Cette édition est placée sous le thème « RETOUR AUX SOURCES ». Pour l’occasion le chef coutumier, les notabilités et quelques autorités culturelles étaient présents. La 4ème édition du festival Sinyiri Village est donc lancée ! C’est sur la présence du Naaba Kuilga, Chef coutumier que cette cérémonie a eu lieu.

A gauche: le promoteur Patrice YAMEOGO

Pour la petite histoire Sinyiri signifie selon le promoteur Patrice Yameogo : Village ou quartier des forgerons. A la base le village portait le nom du grand père du chef actuel ” SAMANDIN NAMISSIRI”. Ce dernier étant forgeron, le gens avait pris l’habitude d’indiquer le village à travers sa fonction de forgeron d’où le nom “SINYIRI“. Poumon économique de la ville de Ouagadougou car regroupant bons nombres de lieux publics dont le SIAO, une partie de la ZAD, le Village Artisanal et bien d’autres ; le village Sinyiri s’étant sur deux arrondissements notamment l’arrondissement 11 secteur 51 et l’arrondissement 5 secteur 24. Le village de Sinyiri a avec le temps, conservé certaines valeurs traditionnelles fondamentales qui lui sont propres.

Les Chefs coutumiers posant avec les notables de Sinyiri

C’est donc cet aspect que les promoteurs veulent perpétuer dans le temps à travers ce festival. Durant donc 4 jours le quartier va vibrer au rythme de la tradition, de partage d’expérience entre jeunes et anciens. A cela vont s’ajouter des rue marchandes, des expositions de produits locaux et bon d’autres choses qui contribuent à la valorisation de la culture dans sa généralité. Le promoteur n’a pas manqué dans sa prise de parole de remercier tous ceux qui n’ont ménagé aucun effort pour la tenue de cette édition, en particulier la population de Sinyiri.

Enfin c’est sous de mots bien nourris que le représentant du ministère de la Culture et le chef Naaba Kuilga que le ton de cette édition a été lancé.

 NAGALO A. Renaud

X