SAMAYA PRODUCTION : Une maison de production digne de ce nom
Edito

SAMAYA PRODUCTION : Une maison de production digne de ce nom

L’industrie musicale burkinabè n’est pas à la recherche de talents. Il y a à revendre dans toutes les contrées. Pas seulement sur le plateau central. Bien au contraire ; les perles rares se trouvent dans les autres régions. La problématique principale, c’est la précarité des structures d’accompagnement, notamment les maisons de disques dignes de ce nom.

 

 

Les sportifs professionnels souhaitent d’intégrer leur club de rêve. Un journaliste culturel rêve d’interviewer Rihana, mais quel est le véritable rêve du chanteur ou de la chanteuse ? En effet, c’est signer avec une maison de disques et diffuser sa musique au plus grand nombre.

Au Burkina Faso, il y a eu des Maisons de disques dans les années 2000. Années d’éclosion de la musique burkinabè, mais 20 ans plus tard, ces maisons de disque n’ont pas pu transmuter vers le numérique et les nouvelles formes de diffusion de la musique. Résultats ; elles ont toutes mis la clé sous le paillasson.

Aujourd’hui, le Faso vient de recevoir en son sein, une Maison de production de musique à la dimension internationale ! SAMAYA PRODUCTION. C’est une jeune structure d’à peine trois ans, dirigée par de jeunes burkinabè dynamiques et pleins d’ambitions qui ont décidé de placer les artistes burkinabè dans le gotha de la musique mondiale.

La priorité de SAMAYA PRODUCTION ce sont les artistes en herbe déterminés et soucieux de booster leur carrière. C’est donc une entreprise dont l’objectif principal est de produire, promouvoir et distribuer de la musique burkinabè créée par des artistes burkinabè avec qui elle collabore.

Dans un univers où la concurrence est de plus en plus importante, SAMAYA PRODUCTION est en train de jouer déjà un rôle crucial dans l’industrie de la musique au Burkina Faso. Quatre artistes notamment ; Mara, Monument, Elue 111 et Da Yéri ont signé des contrats exclusifs avec ladite entreprise.

MARA

 

SAMAYA PRODUCTION a décidé de travailler en étroite collaboration avec les artistes pour produire et enregistrer leur musique. Ce travail nécessite l’intervention d’une véritable équipe professionnelle. Donc chaque artiste possède son staff sous la forme d’une écurie gérée de façon distincte et autonome avec une coordination générale. Chaque artiste est toujours accompagné de son agent mais aussi des ingénieurs du son pour assurer le bon déroulé de leur prestation. Outre les composants humains, produire une musique de qualité implique le recours à des équipements de pointe : le studio d’enregistrement en est la pièce maîtresse. C’est pour cette raison que SAMAYA PRODUCTION s’est attachée des studios de pointe avec des arrangeurs qualifiés pour un partenariat gagnant-gagnant.

MONUMENT

 

En plus de la production de musique, SAMAYA PRODUCTION est également chargée de la promotion de la musique des artistes de son écurie. Pour y parvenir, le service de marketing de celle-ci use, de nombreuses méthodes : publicités, campagnes de médias sociaux, partenariats… L’objectif est de développer la notoriété de chaque artiste afin de construite ou consolider leur image, et par conséquent, vendre plus d’œuvres et bénéficier de nombreuses scènes.

ELUE 111

 

SAMAYA PRODUCTION est également responsable de la distribution de la musique de chaque artiste. Elle distribue les œuvres de chaque artiste dans les magasins de disques physiques, les plateformes de diffusion en ligne gratuites, comme YouTube, mais aussi les services d’écoute et téléchargement numérique payants, comme Deezer ou Spotify, pour ne citer qu’eux.

Si les méthodes citées plus haut sont les plus communes pour diffuser de la musique aujourd’hui, la radio, la télévision et surtout les concerts, sont des moyens régulièrement utilisés de nos jours pour accroître la popularité des artistes et diffuser leurs créations. SAMAYA PRODUCTION ne badine pas avec ce volet.

DA YERI

 

Aujourd’hui tous les artistes de SAMAYA PRODUCTION sont nominés au KUNDE 2024 : MARA, ELUE 111, MONUMENT et DA YERI. C’est une grande première.

Hervé David HONLA

X