“La Journée de la Jeune Fille : Pour la lutte contre le Cancer dus sein et les IST
Ladies

“La Journée de la Jeune Fille : Pour la lutte contre le Cancer dus sein et les IST

La première édition de la Journée de la Jeune Fille (JJF), initiée par l’association Amira, a été lancée avec succès lors d’une cérémonie le vendredi 8 mars 2024 au Canal Olympia Pissy. Cette initiative vise à sensibiliser et lutter contre les maladies sexuellement transmissibles (IST), le cancer du sein, et du col de l’utérus, entre autres.

La marraine de l’événement, Maïmouna Tankoano

 

Au programme de cette première édition, qui se déroule du 7 au 9 mars 2024, un ensemble d’activités variées est prévu. Des séances de sensibilisation et de dépistage gratuits seront proposées dans les lycées et universités, accompagnées de formations pratiques en coiffure, maquillage, fabrication de savon liquide et de serviettes hygiéniques réutilisables, ainsi qu’en marketing digital. Des remises d’attestations sont également prévues pour les participants.

Le point culminant de cette édition sera un concert à but non lucratif payant, qui aura lieu le samedi 9 mars 2024 à partir de 19h. Des artistes burkinabè tels que Hugo Boss Élue 111 et Miss Tanya se produiront lors de cet événement, dont les recettes seront dédiées à la subvention et au traitement des jeunes filles atteintes de cancer du sein et en situation financière précaire.

 

L’ambassadrice Adji, artiste burkinabè elle-même touchée par le cancer du sein, a exprimé son soutien à cette noble cause, soulignant l’importance de sensibiliser la jeunesse aux enjeux de santé. De son côté, la marraine de l’événement, Maïmouna Tankoano, a salué le courage de la présidente de l’association, Djamilatou Diallo, dans sa lutte contre cette maladie dévastatrice.

Madame Tankoano a également encouragé les personnes touchées par le cancer à garder espoir et à envisager l’avenir avec optimisme, malgré les défis rencontrés. Le concert, accessible au prix de 2000 FCFA en prévente et 5000 FCFA sur place, promet d’être un moment fort de solidarité et d’engagement envers la santé des jeunes filles.

Gisèle Belem

X