M’Ba Bouanga : « Laadowood bientôt… »
Zoom

M’Ba Bouanga : « Laadowood bientôt… »

Invité au FESTIVAL ALLONS A ZAM qui se déroule du 23 au 26 décembre dans la commune de ZAM, le très célèbre comédien M’Ba Bouanga donné un spectacle dont la thématique gravitait autour de l’impôt. A l’issue de sa prestation, il a accordé une interview à OXYGENE MAG le 23 décembre en zone VIP.

Quel est le sentiment qui vous anime en ce moment à ZAM ?

C’est un sentiment de fierté et de joie de partager mon savoir-faire avec les gens qui sont en train de vouloir faire bouger la culture à ZAM.

Nous avons suivi attentivement votre sketch dont la thématique tournait autour des Impôts. Pourquoi avoir voulu aborder ce sujet ici à ZAM ?

Effectivement, les impôts c’est quelque chose de primordial pour tout burkinabè soucieux du développement de son pays. Donner de l’argent à l’Etat en s’acquittant de ses impôts, c’est accroitre le développement de la nation. Car celui qui paie les impôts est un bon citoyen. Pour le développement d’un village, d’un pays, il faut qu’on paie l’impôt.

Comment vous travaillez avec les jeunes de toutes les générations dans votre structure ?

Je rappelle que j’ai travaillé d’abord avec Prosper Kompaoré de l’Atelier Théâtre Burkinabè (ATB) après j’ai créé ma structure qui est le Théâtre de l’ESPOIR. Depuis 1995, je travaille d’arrache pieds et tous les acteurs que vous avez vus, sont des acteurs que j’ai recruté depuis sept ans jusqu’à ce jour. S’il y a une vérité dans le travail que nous faisons, c’est ça qui fait notre fierté. C’est ce qui fait la fierté de la culture burkinabè si tu travailles avec sincérité.

Vous avez un très grand projet qui vous tient à cœur. C’est la construction d’un Laadowood. Où en êtes-vous avec ce projet ?

Actuellement le projet avance à grands pas. C’est un vaste domaine d’industrie du cinéma et de théâtre qui va me couter plus 3 milliards. Mais ce n’est pas l’argent le problème ; car tous les films du monde entier doivent se faire à Laadowood. Du montage au décor en passant par les effets spéciaux, la réalisation etc. tout sera fait à Laadowood pour les générations futures. Ce projet ne m’appartient pas ! Même si on me donne 150 milliards, je n’ai rien à foutre ! C’est pour la génération future ce projet, afin qu’elle puisse prospérer l’industrie du cinéma. L’année prochaine s’il plaît à Dieu, je vais mettre…quelque chose là-dessus, et ce jour-là, vous serez invités.

Les Vœux de M’Ba Bouanga

« D’abord la paix ! Surtout la paix du cœur. La paix pour tout le monde en 2024. La paix pour tous les citoyens. Surtout quand on parle de paix, le pardon doit être omniprésent. Nous devons tous être ensemble, partager en étant solidaire. Rien que la Paix et la paix au Burkina Faso ! »

Hervé David HONLA

X