Renforcer le patrimoine culturel du Burkina Faso : l’Initiative FOLC1
Regards VIP

Renforcer le patrimoine culturel du Burkina Faso : l’Initiative FOLC1

Dans une étape cruciale pour préserver et célébrer la riche diversité culturelle du Burkina Faso, l’Initiative Fond Local Culturel (FOLC1) a entrepris la validation d’un cadre complet pour les monographies communautaires. Cet effort transformateur, dirigé par GENESIS (Groupe d’expertise et de Normalisation Endogènes des Symboles Initiatives et Savoirs) et soutenu par le Ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, marque une étape cruciale dans la quête d’une nation unie, prospère et culturellement dynamique.

L’atelier de validation, organisé à la municipalité centrale de Ouagadougou le 16 décembre 2023, a réuni des représentants de diverses communautés pour façonner ensemble un cadre de référence commun. L’initiative reconnaît les défis multi facettes posés par la mondialisation et l’individualisme, cherchant à renforcer les liens intra et intercommunautaires en puisant dans la richesse des connaissances et des valeurs autochtones.

Mgr Anselme Titianma SANON, s’appuyant sur ses expériences culturelles et basées sur la foi, a souligné l’essence de l’humanisme en tant que dimension interne, privilégiant l’être sur la possession, l’amour sur l’égoïsme et la vérité sur le mensonge. Cette perspective philosophique souligne l’importance de la connaissance de soi, un thème réitéré par les Anciens, incitant GENESIS à convoquer les communautés pour une introspection collective.

Le gouvernement du Burkina Faso, par le biais du Ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, a apporté son soutien à GENESIS et à l’initiative FOLC. Reconnaissant la valeur des initiatives endogènes pour le développement harmonieux du pays, diverses mesures, de la promotion du port du vêtement traditionnel (Faso Dan Fani) à l’officialisation des langues locales, témoignent de l’engagement à préserver le patrimoine culturel du pays.

Rimtalba Jean Emmanuel Ouedraogo, le ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, a affirmé son soutien

 

Rimtalba Jean Emmanuel Ouedraogo, le ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, a affirmé ce soutien, soulignant l’importance de FOLC pour enrichir le patrimoine immatériel de la nation par la création de monographies endoculturelles et d’une encyclopédie des connaissances autochtones.

En explorant les fondements historiques du Burkina Faso, l’initiative cherche à tisser ensemble les fils diversifiés ethnoculturels et linguistiques qui ont façonné la nation. En adoptant un cadre de référence commun, l’objectif est de construire une nation unie, solidaire et prospère, favorisant l’inclusion et la participation active de la communauté.

Dr. Dramane Konaté, le secrétaire exécutif de GENESIS

 

Dr. Dramane Konaté, le secrétaire exécutif de GENESIS, a souligné l’importance croissante des valeurs et des connaissances endogènes. Insistant sur la nécessité d’une implication communautaire inclusive dans l’élaboration d’un cadre de référence endogène, il a positionné l’initiative FOLC1 comme une voie non académique pour développer des monographies endoculturelles détaillées, explorant l’histoire, la spiritualité et les connaissances locales.

 

Malgré les défis sécuritaires et humanitaires, le Dr. Konaté a exhorté à l’unité pour construire une nation prospère et laisser un héritage de paix aux générations futures. La deuxième phase de l’initiative FOLC implique la formation de candidats désignés pour la collecte de données sur le terrain, visant à créer des monographies uniques pour chaque communauté, favorisant la connaissance de soi et contribuant au développement endogène.

Le professeur Jean Magloire Somé, Égyptologue était présent

 

La perspective de créer l’Encyclopédie de l’Endogène, accompagnée de monographies endoculturelles, promet de dévoiler l’architecture et les caractéristiques des diverses familles, clans, communautés et sociétés du Burkina Faso. À mesure que la phase de validation se déroule, les volontaires sont chargés de solliciter les bénédictions des leaders culturels et spirituels, ouvrant la voie à des réflexions approfondies au sein de l’ENDO-LAB. La deuxième phase de l’initiative FOLC1, axée sur la collecte de monographies spécifiques à chaque communauté, incarne un effort collectif pour mieux comprendre et contribuer activement au développement endogène, construisant ultimement une nation forte et prospère.

 

N’DOUONMOU AÏDA 

X