Le CFENO a tenu à toutes ses promesses
Potins

Le CFENO a tenu à toutes ses promesses

Ce n’est pas souvent évident pour une association qui tient son festival pour la première de tenir entièrement à ses engagements sur fonds propre sans l’appui d’une tierce entreprise ou d’un mécène. L’association RABAK-TO avait organisé du 3 au 5 novembre 2023, la première édition de LA CULTURE EN FETE A LA NOUVELLE OPTION (CFENO) sous le thème : « Cohésion culturelle et résilience »

Le lieu idéal pour tenir ce festival ne pouvait être que l’Espace Nouvelle Option qui possède un cadre culturel adéquat pour ce genre d’évènement. Situé dans le quartier Bonheur Ville, le CFENO selon les populations de cet arrondissement, est le bienvenu car il n’y avait pas d’évènement aussi grandiose et majestueux dans ce secteur de la ville.

Le coordinateur de l’association RABAK-TO Larba Sahib Baguian au milieu

 

L’organisation du CFENO selon son coordinateur Larba Sahib Baguian est stimulante et gratifiante, mais tout aussi complexe et exigeante. Surtout quand on ne bénéficie d’aucun soutien par ce qu’on ne croit pas au projet débutant.

Prestation d’artistes, défilé de mode, foire d’exposition des œuvres d’art, compétition de pétanque, panel sur la chefferie traditionnelle et surtout remise de dons au profit des personnes déplacées internes. Ce programme CFENO était donc très alléchant pour un premier festival. Pour rassurer donc le bon déroulement de ce festival, le comité d’organisation avait décidé de mettre les petits plats dans les grands, en mettant surtout toutes leurs chances de leur côté. Cela leur a permis d’avoir une vision globale du déroulé de leur projet.

Hawa BOUSSIM

 

Natou Baswidga, Hawa Boussim, Elue 111, Zidass, Faden, Da Yeri, KPG, Aladji Cliachi pour ne citer que ceux là ont tenu en haleine tout le public qui sortait nombreux tous les soirs sur le site du festival. Patronné par le Rimtalba Jean-Emmanuel Ouédraogo du MCCAT accompagné d’un parterre de personnalités dont le parrain artistique Adama Gauche ou encore le parrain d’honneur le Naaba Sigri, Chef de Tuili,

Adama Gauche, parrain artistique

 

le CFENO a surtout brillé par son organisation méthodique et synchronisée. Il y a eu des temps forts, des moments d’animations et comme à son habitude, l’Espace Nouvelle option a tendu la main aux artistes en herbe. Le sport et l’environnement n’étaient pas en reste. Un passionnant et populaire tournoi de pétanque a rassemblé des grands adeptes de ce sport. Ce qui a permis d’attribuer de nombreux lots aux participants et aux lauréats avec en toile de fond une vente aux enchères des objets d’arts.

Pour certains festivaliers, ils étaient convaincus que le CFENO s’est bien terminé et toutes les activités ont été réalisées. Oubliant cette importante remise de dons aux personnes déplacées internes. Mais, le comité d’organisation n’avait pas omis ce grand moment. Trois semaines après le CFENO, une forte délégation de la mairie de l’arrondissement 6 s’est étroitement et gentiment associée au projet humanitaire de l’association RABAK-TO en offrant à deux grands sites où sont logés les déplacés internes ; des sacs de riz, macaronis, des bidons d’huile et des lots d’habits de friperies.

Théodore YAMEOGO, 1e Vice-président de la Délégation spéciale

« …Nous sommes aux côtés de l’association RABAK-TO pour soutenir d’abord. Mais au-delà de ce soutien, c’est exprimer notre joie de voir des citoyens à travers une association comme RABAK-TO de se soucier de la vie des populations démunies et principalement des déplacés. C’est une fierté de voir cette association qui s’occupe de ces cas-là » Affirme Théodore YAMEOGO, 1e Vice-président de la Délégation spéciale qui était accompagné d’une forte délégation de cette mairie.

Les bénéficiaires hommes et femmes des deux sites, n’ont pas caché leur satisfaction grâce aux gestes de cette association. Les « douwa » pleuvaient de toutes parts quand la délégation quittait les deux sites.

L’association RABAK-TO a eu le mérite de tenir entièrement à sa promesse. La deuxième édition du CFENO espère cette fois-ci, recevoir des partenaires financiers et techniques pour poursuivre ce projet qui sera diversifié et décentralisé, à en croire le coordinateur.

Hervé David HONLA

X