Edito

Concert manqué de KEROZEN à GAOUA: Arnaque ou escroquerie en bande organisée ?

Petit Jésus (à gauche) et KEROZEN ( à droite) à son arrivé à Ouagadougou

Annoncé en grande pompe à Ouagadougou 30 octobre, Bobo-Dioulasso 28 octobre et Gaoua le 1er novembre, la star ivoirienne Kerozen a honoré difficilement les deux premiers rendez-vous, mais le dernier de Gaoua n’a pas eu lieu.

Selon le promoteur Petit Jesus venu à plusieurs reprises à OXYGENE MAG pour dénoncer « la filouterie » dont il serait victime orchestrée par l’organisateur de la venue de KEROZEN au Burkina en la personne de Jean-Marc, le leader du showbiz de Gaoua affirme avoir remis 3.000 000 FCFA au promoteur Jean-Marc devant témoin pour le cachet de Kerozen à GAOUA. Il réclame farouchement le remboursement de cet argent.

Jean-Marc au micro à droite

 

Selon Petit-Jésus, à la veille du concert de Gaoua, une délégation est venue chercher à l’hôtel Kerozen et sa productrice Emma Dobre Pro. Cette a d’abord dit que son artiste souffrait d’une indigestion, mais que le lendemain, la délégation repasse les chercher car il sera d’appoint, pour regagner le Sud-Ouest.

Revenu donc le lendemain, 1er novembre au petit matin, KEROZEN et sa productrice Emma Dobre ont pris le vol pour Abidjan, la nuit dernière.

Petit Jésus (à gauche) et KEROZEN ( à droite) à son arrivé à Ouagadougou

 

La productrice et son artiste ont-ils pris la poudre d’escampette emportant le cachet sans jouer à Gaoua ? Ou bien, tout a été monté de toute pièce avec le staff de l’artiste et Jean-Marc le promoteur ?

Combien d’argent la productrice Emma Dobre Prod a perçu comme cachet pour la prestation de KEROZEN à Gaoua?

 

Toujours est-il que, Petit-Jésus est en colère, raison pour laquelle, il a surgi dans les bureaux de OXYGENE MAG avec les éléments de la police et prendre le magazine à témoin quant aux poursuites qui infligées aux différents concernés si le remboursement de la totalité de la somme n’est pas fait dans les brefs délais.

Joint à plusieurs reprises au téléphone, Jean-Marc ne décroche pas le téléphone. Ni celui de Petit Jésus, ni celui de la rédaction de OXYGENE MAG.

La justice se prépare à saisir le dossier au rebond et OXYGENE MAG vous fera régulièrement l’écho des rebondissements de « L’affaire Kerozen manqué à Gaoua ».

LECHAT !

 

Quitter la version mobile