NAK 2023 : Tiken Jah Fakoly, Hawa Boussim et Smarty !
VIP

NAK 2023 : Tiken Jah Fakoly, Hawa Boussim et Smarty !

« Culture et Agriculture » tel est le thème de la 28è édition des Nuits Atypiques de Koudougou (NAK) qui aura lieu du 29 novembre au 03 décembre dans la cité du Cavalier rouge. Le Comité d’organisation avec à sa tête Koudbi Koala, a livré face à la presse, le 10 novembre dernier, les grandes articulations de cette édition avec en prime ; un plateau artistique très alléchant !

 Les Docteurs Adama Ouédraogo et Ernest Bassane de l’Université Norbert Zongo ont presque donné un avant-gout à la presse sortie très nombreuse, du colloque sur le thème de cette édition « Culture et Agriculture » qui sera donné lors de cette 28è édition.

Dr Adama OUEDRAOGO/Université Norbert ZONGO et…

 

Pour le commun du burkinabè ; associer la Culture et l’Agriculture pourrait paraitre surprenant. Pourtant, dans tous les aspects sociologiques, ils vont de paire et l’Agriculture serait d’ailleurs transversale dans toutes couches sociales et filières confondues. Les techniques agricoles et les pratiques culturales des communautés préservent le paysage et l’écosystème et contribuent à la sécurité alimentaire et à la stabilité des moyens de subsistance.

…Dr Ernest Bassane, Directeur de l’UFR/LSH Université Norbert ZONGO ont parfaitement développé le thème aux journalistes

 

Ce n’est donc pas anodin si le comité d’organisation a choisi ce thème cette année en associant surtout les experts et chercheurs venus des grandes universités d’Afrique. Ils vont s’appesantir sur ses deux entités à travers de nombreuses communications qui auront lieu les 1ers et 2 décembre prochains.

Koudbi KOALA affirme que sauf cataclysme, la 28ème édition des NAK aura lieu

 

La présence des deux docteurs de l’Université au présidium aux côtés de Koudbi Koala et de la Directrice Régionale de la Communication et des Relations avec le Parlement du Centre Ouest, Eve Carol Mariam Raïssa Yamwemba avait donc une importance capitale surtout pour planter le décor de cette édition qui s’annonce tout feu tout flame en termes de contenus artistiques.

En dépit du contexte sociopolitique et sécuritaire palpitant, les NAK devraient justement faire preuve de résilience et de pacification. Toujours dans sa quête de promouvoir la cohésion sociale, ce festival panafricain s’inscrit parfaitement dans les objectifs du gouvernement. C’est-à-dire tenir des manifestations culturelles d’envergure internationale au moment où l’Occident « rougit » la carte du Burkina. Une telle manifestation ne peut que galvaniser le Ministre de la Communication de la Culture, des Arts et du Tourisme, Rimtalba Jean Emmanuel OUEDRAOGO qui avait dit lors de sa rencontre face à la COMFIB (Commission Finance et Budget de l’Assemblée Législative de Transition) pour défendre le budget 2024 de son département que : « chaque évènement d’envergure internationale organisé, est une victoire. Car le rouge peint sur le Burkina Faso est un rouge politique. Le Burkina demeure une destination privilégiée et recommandée. Les militaires vont gagner la guerre mais c’est la culture qui gagnera la paix »

Pour cette 28è édition, c’est une pléthore d’activités qui jalonneront les NAK. Le « PAK ZAKA » encore appelé cérémonie d’ouverture ne dérogera pas à la règle. La rue marchande à travers son village atypique compte recevoir environ 50 000 festivaliers sur les 200 exposants et restaurateurs qui seront présents. L’une des innovations majeures c’est bel et bien le prix KOUDBI KOALA qui sera remis à un ou une jeune artiste en herbe lors de la soirée « Relev’Art ».

Pour un budget prévisionnel de 125 041 944 F CFA, il n’est couvert, avant de mettre sous presse, qu’à 60,43% selon le promoteur des NAK. Ce qui n’a pas empêché au comité d’organisation de déployer un plateau musical et artistique de rêve !

Quatre humoristes et non des moindres sont attendus : Saadtelecom, Nakoarba, Ali Ponré Premier, Souké et Sidiki

Quatre artistes burkinabè vedettes de la chanson moderne : Hawa Boussim, Melkior, Freeman Tapily et Smarty

Sur le plan international : Fior 2 Bior et Tiken Jah Fakoly sont attendus dans le Boulkiemdé.

Les Troupes traditionnelles occuperont également une place de choix dans ce festival qui ne dérogera pas à ses principes de valorisation du patrimoine musical local.

Simon Gansaore n’est pas passé par quatre chemins…

 

Tout en déplorant avec énergie la « malhonnêteté » de certains artistes, le directeur en charge de la communication des NAK, Simon Gansaore n’est pas passé par quatre chemins pour dénoncer les roublardises de certains artistes qui croient véreux. « …Pourtant avec un contrat signé aux NAK, avec une avance sur cachet de leur prestation offert ; certains artistes profitent pour parapher d’autres contrats pendant la période des NAK. Ce qui est formellement proscrit dans le contrat. Certes les NAK ne se comparent pas aux autres festivals de la région, mais, il serait judicieux que ces artistes se comportent en professionnels et non en malhonnêtes ! » a-t-il déclaré. Ce qui aurait d’ailleurs précipité le comité d’organisation à diffuser 48h plus tôt sur les réseaux sociaux, le plateau musical de cette édition qui aura lieu du 29 novembre au 3 décembre 2023 à Koudougou.

Hervé David HONLA

X