Ladies

« Bad Days » de Tanya : Est-ce le tournant ?

Pas un article, une prestation, un post, une sortie publique, une tenue vestimentaire, une image de Bikienga Douti Tani dite Tanya ne soit divulguer sans que l’opinion en fasse un débat national. Le récent effet boomerang qui coure les rues depuis 72h, c’est la sortie dans quelques heures de son dernier single en feat avec l’artiste Hiro.

Qu’est ce qui fait courir cette jeune artiste ? Cette collaboration est-elle le véritable tournant de sa carrière ? Pourquoi attire-t-elle autant de regard et de convoitise ?

Ce n’est pas toujours facile d’avoir la bonne attitude sur scène, pour certains c’est naturel, pour les autres il faut se mettre au boulot, se faire violence, prendre la parole en public, chanter et parler haut et fort pour qu’on vous entende !

La présence scénique, le look et le choix artistique d’un artiste peut tout changer ! En observant Tanya depuis la sortie de « Dodo », il y a bientôt cinq ans et surtout depuis qu’elle s’est révélée avec le tube « Ma bague d’abord », les mélomanes, toutes les générations confondues, vouent une véritable admiration pour elle.

Il serait abject de ne pas affirmer qu’en plus de ses tubes à succès, elle réussit également des collaborations dont elle-même réalise. « Suggar Dady » avec Floby aura engrangé un succès panafricain si bien qu’on serait tenté de se demander si la protégée de la structure TAKOUN PRODUCTION ne serait pas un produit de luxe, glamour pour de nombreux consommateurs et même des entreprises en quête de communication rêve avoir.

Tanya non seulement séduit par sa voix, son énergie sur scène, sa chorégraphie mais également par le contenu de ses chansons. Très grande observatrice des tendances musicales actuelles, la patronne de la marque Hopaah serait dotée d’un flair accentué des tendances musicales actuelles.

Le tube « Bad Days » s’annonce comme étant le véritable tournant de sa carrière. Tout a été goupillé au millimètre près. Choix de l’artiste Hiro, écrire et composition musicale, enregistrement au studio à Paris, mixage, mastering et tournant du clip à la dimension swag qui défie toute de la beauté d’un clip. La voix berceuse de Hiro juxtaposée à celle de Tanya dans un rythme afrobeat/Rnb dont seuls les deux ont le secret, hisse « Bad Days » au firmament de la chanson urbaine.

La pureté de sa voix, de ses chansons et de son look font déjà d’elle une artiste swag dont le charisme devient un guide comportemental pour bons nombre de jeunes qui l’admirent. Son look est non seulement apprécié, mais il suit la mode et ose même déjà l’inventer.

Tanya est donc en train d’entrer inexorablement dans une phase très BCBG de sa carrière où elle va devoir encore vendre le rêve. Pour vendre ce rêve comme d’autres artistes le font déjà si bien dans d’autres contrées, il va falloir casser régulièrement sa tirelire. Avoir des grosses marques autour d’elle et monter régulièrement sur les tapis rouges internationaux.

« Bad Days » va considérablement changer le statut de cette jeune artiste qui s’apprête à rentrer dans le cercle très courtisé du showbiz strasses et paillettes.

Hervé David HONLA

Quitter la version mobile