Regards

« Das Labyrinth » : l’odyssée d’un réfugié camerounais en Suisse

Le 13 juin à Lucerne en Suisse, l’auteur camerounais Yves Pascal HONLA du livre très recherché dans le dans le canton de Zurich, a donné un master-class autour de la situation des réfugiés en Suisse. Rencontre à la fois émouvante et intéressante ! OXYGENE MAG y était.

 

Quand on entre dans un labyrinthe c’est une multitude de pistes qui s’offrent à vous, mais on ne sait comment trouver le bon chemin pour en sortir. Tel peut être le résumé d’un réfugié vivant en Suisse. Dans ce labyrinthe, il y a plusieurs voies, mais il y a une seule qui est la bonne. Mais le temps de la trouver, il va falloir tester toutes autres voies. En somme, il faut être persévérant et endurant. Le parcours d’un refugié est donc un véritable labyrinthe.

L’auteur Yves Pascal HONLA 

« Das Labyrinth » aborde la question de la condition humaine, les rencontres d’auditions avec les structures d’immigrations sans aucun suivi psychologique. L’auteur s’interroge sur les critères, l’exclusion, les connivences entres les pays et les Chefs d’Etats.

Pourquoi il y a des refugiés qualifiés qui n’arrivent pas à être intégré après avoir prouvé intellectuellement, bénévolement et socialement leu bonne foi ? Pourquoi montrer toujours les émigrés sur un mauvais visage en guise de mauvais exemple ? Sommes-nous tentés de poser la question en lisant cet ouvrage de 203 pages entièrement écrit en Allemand et édité par l’auteur lui-même. Preuve de résilience et des difficultés d’un réfugiés à trouver un éditeur en Suisse.

Face donc à un auditoire composé des travailleurs sociaux, des politiciens, les responsables des associations, les étudiants et professeurs d’université l’auteur se distingue par une approche d’intégration à travers son look vestimentaire purement africain. La thématique générale de son livre est basée sur l’intégration. Les cantiques en langues « bassa » du centre du Cameroun en hommage à son père Paul Noé HONLA disparu donne le clap d’ouverture de son master-class. Tout commence par une méditation introspective de l’auteur pour après introduire le contenu du livre. Une manière pour ce dernier d’apprivoiser l’attention des participants dans le contenu du livre.

« J’ai écrit ce livre partant de ma situation de réfugié pour poser la problématique générale sur la situation des réfugiés en Suisse. C’est un livre qui se présente comme un miroir de la société Suisse afin que chacun se reconnaisse dans ce livre » affirme l’auteur. « Das Labyrinth » ne porte pas de jugement sur la société Suisse et n’apporte aucune solution sur la question des réfugiés. Cette œuvre présente juste les faits en prenant l’exemple sur le parcours de l’auteur. C’est la raison pour laquelle, Yves Pascal, lors de sa prestance face à son auditoire, il a subdivisé son intervention en trois grandes parties : la première lecture du passage de son livre qui porte sur « l’interview » face aux agents de l’immigration. « Le refugié est presque malmené et puis, il n’a aucun soutien psychologique ni pendant, ni après l’entretien. Après ce virulent entretien, quel peut être le mental de ce dernier quand il rentre s’abriter ? Qu’est ce qui se passe dans sa tête quand il est dans le métro ? Quelle décision va-t-il prendre dans l’immédiat ou après ? Bref, il peut tout commettre comme hasardeux ! ». L’auteur va même jusqu’à diagnostiquer les actes de barbarie que certains refugiés commettent dans la société qui peuvent émaner des entretiens décevants qu’ils ont eu auparavant avec les responsables de l’émigration. Ensuite dans la lecture du second passage, il retrace les efforts personnels qu’il a fourni pour arriver à s’intégrer sans l’appui des services d’immigration, au moment où les portes se sont fermées à lui. « Malheureusement quand tu frappes à toutes les portes pour chercher de l’emploi sans suite et tu te retrouves dans un appartement pris en charge par l’immigration ; beaucoup diront par la suite que tu manges l’argent de leurs impôts gratuitement » renchérit-il.

“Cet ouvrage est une invite aux ressortissants suisses et notamment les services d’immigration à changer leur mentalité et leur perception des réfugiés”

Cet ouvrage est une invite aux ressortissants suisses et notamment les services d’immigration à changer leur mentalité et leur perception des réfugiés. « Ce n’est pas parce qu’ils sont étrangers, qu’ils sont des fainéants ou qu’ils doivent être stigmatisés et marginalisés ! Donnez leurs l’opportunité de travailler en les apprenants le culte de l’effort tout en les orientant » Yves Pascal admet qu’il fait partie de cette exception de la règle. Car il se serait battu pour s’en sortir, mais 80% des cas ne s’en sortent pas. Puis vient les échanges (questions/réponses), une étape très animée et remplie d’émotions. Car l’auditoire est souvent sidéré et se sent coupable à la suite de l’exposée de l’auteur. Dans un allemand soutenu, Yves Pascal HONLA relate devant l’assistance, généralement issu du canton de Zurich, toutes les péripéties que subissent les réfugiés en Suisse. Autour des échanges suivis de la dédicace et la collation, plusieurs participants venus des différents cantons sollicitent l’auteur dans d’autres villes pour cet exercice. Ainsi de suite, depuis la sortie de « Das Labyrinth », pas une semaine ne s’écoule sans que cet écrivain camerounais ne bourlingue sur toute la Suisse.

Le Master Class donné du côté de KUNIGO Bundesstrasse13 à Lucerne le 13 juin dernier alliait émotions, consternation et engagement. KUNIGO qui signifie « Communauté » est une structure d’accueil des réfugiés qui met l’accent sur l’intégration. Elle favorise la pleine participation à travers les rencontres des gens et les échanges.

Présent en Suisse depuis 2018 sur invitation d’une organisation internationale de défense des droits humains, Yves Pascal HONLA s’était rendu aux Nations Unis pour présenter la situation des Droits de l’Homme en Afrique centrale, notamment au Cameroun. Il a fait de ce combat, une priorité pour l’égalité et les droits des minorités et des opprimés, à la fois dans son pays d’origine et aussi dans le continent.

Das Labyrinth » retrace le parcours difficile d’un demandeur d’asile en Suisse qui se nomme Opango Nloha. C’est un véritable labyrinthe voire un parcours de combattant en Suisse, pour réussir une intégration parfaite soit pour les études, le travail ou encore avec les autochtones.

Aujourd’hui Yves Pascal HONLA donne des conférences dans les grandes écoles, universités et structures associatives Suisses en Allemand grâce à ce livre. Diplômé en Master en Gestion des Ressources et deux Licences en Droit et en Communication au Cameroun, il en train de terminer un autre Master à Zurich en Travail Social, tout en préparant son second livre relativement sur le même sujet.

Hervé David HONLA

Quitter la version mobile