Regards

Soirée littéraire : Ousmane BISSIRI s’offusque contre le mimétisme africain

L'auteur Ousmane BISSIRI

Le « Conférencier d’Afrique » comme il se fait appeler, a tenu le samedi 10 juin à YELBA une soirée littéraire. Soirée au cours de laquelle, il a présenté son livre ou tout moins, un essai littéraire intitulé “L’AFRIQUE ET LE MONDE, DE L’antiquité à nos jours“.

L’Afrique était au cœur des discussions en cette soirée littéraire habituelle au restaurant YELBA. L’auteur Ousmane BISSIRI dit « Le Conférencier d’Afrique » présentait son œuvre. L’œuvre est disponible en version numérique et papier. Elle a été préfacée par le Dr Mélégué TRAORE. La soirée a été modéré par DIABATÉ Adama.

En effet, l’ouvrage “L’Afrique ET LE MONDE, DE l’antiquité à nos jours ” est une œuvre très riche que l’auteur qualifie de « livre de science humaine ». Ainsi donc dans cette œuvre, il fait cas d’un danger dans le monde. Un danger qui réside dans cette complexité de l’homme. Le conférencier a fait d’abord un diagnostic de notre société afin de voir ce qui la mine pour aboutir à la conclusion selon laquelle ; « il faut une conscience commune pour arriver à bout des maladies de notre société ».

L’auteur Ousmane BISSIRI

Plusieurs aspects de la société sont abordés dans cette œuvre. En gros ; il appelle à un éveil de conscience de la jeunesse afin de mieux appréhender la connaissance. Dans une autre partie du livre, il traite du plagiat Africain sur l’Occident. L’auteur évoque l’inadéquation des réalités entre l’Afrique et l’Occident. Dans ce cas de figure, le plagiat n’est donc pas possible.

Ousmane BISSIRI est titulaire d’un baccalauréat série D, qu’il a obtenu en Côte d’Ivoire. Il rentre s’installer au Burkina Faso son pays natal, où il obtient ensuite une licence en la chinoise psychologie. Il a également une licence en communication des institutions. Au-delà des diplômes, il donne des conférences partout dans des grandes écoles et universités au Burkina Faso. Il se déplace aussi à la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou (MACO) pour des conférences inédites.

La soirée s’est achevée comme à son habitude, par la séance de dédicace de l’œuvre aux invités présents et des animation musicale, notamment celle de Damo et bien d’autres…

NAGALO A. Renaud

Quitter la version mobile