Zoom

PALME D’OR 2023 : Justine Triet haut la main !

Le 76e Festival de Cannes a baissé ses rideaux le 27 mai au Palais des festivals avec le sacre du film « Anatomie d’une chute » de Justine Triet.

 

Pendant douze jours la Côte d’Azur a vibré au rythme du cinéma. Plus de 13 000 professionnels venus dans plus de 120 pays étaient présents cette année. 21 longs métrages étaient sélectionnés n compétition officielle avec un jury présidé par le suédois Ruben Ostlund.

Prix de la mise en scène : « La passion de Dodin Bouffant » de Tran Anh Hung

 

La grande cérémonie de clôture tant attendue le samedi27 mai était présentée par Chiara Mastroianni qui a successivement invité les membres du jury dans cette salle du Grand Théâtre Lumière qui affichait complet.

Après la proclamation des différents lauréats par catégorie (Voir ci-dessous), le jury n’a pas tardé dans le suspens en désignant Justine Triet avec son film « Anatomie d’une chute ». En effet, dans une localité isolée en montagne, un homme a chuté du haut de sa maison et il été retrouvé mort par son fils de 11 ans. Accident, suicide ou homicide ? Une enquête est ouverte. Rôle principal incarné par Sandra Hüller, ce film aura fait l’unanimité au sein du jury également au sein d’une tranche de la presse critique. Le film sortira en salle de cinéma le 23 août 2023.

Justine Triet à gauche

 

D’autres distinctions non des moindres ont fait l’objet d’une attention particulière dans la salle avec une forte dose d’émotion de la part de lauréats.

Le Prix d’interprétation féminine est revenu à l’actrice turque Merve Dizdar dans « Les Herbes sèches » du réalisateur Nuri Bilge Ceylan. L’interprétation masculine est revenue au japonais Koji Yakusho dans « Perfect Days » de Wim Wenders. Le trophée de la mise en scène est reparti au réalisateur français Tran Anh Hung pour son film « La passion de Dodin Bouffant » grâce la richesse des costumes, de la gastronomie française et surtout du jeu des acteurs Juliette Binoche et Benoît Magimel. Le Grand Prix est revenu à Jonathan Glazer avec son film « Zone of Interest »

 

LE PALMARES COMPLET

Palme d’Or : « Anatomie d’une chute » de Justine Triet

Grand Prix : « The Zone of Interest » de Jonathan Glazer

Prix d’interprétation féminine : Merve Dizdar dans « Les Herbes sèches » de Nuri Bilge Ceylan

Prix d’interprétation masculine : Koji Yakusho dans « Perfect Days » de Wim wWenders

Prix du Jury : « Les feuilles mortes » de Aki Kaurismaki

Prix de la mise en scène : « La passion de Dodin Bouffant » de Tran Anh Hung

Prix du scénario : « Monster » de Kore-Eda Hirokazu

Caméra d’Or : « L’arbre aux papillons d’or » de Thien An Pham

Palme d’Or du Court métrage : « 27 de Flora Ana Bud

Mention spéciale du court-métrage : Far de Gunnur Martinsdóttir Schlütter

Hervé David HONLA

 

Quitter la version mobile