Live

Un autre bassiste camerounais qui fait fureur en Europe

Les noms comme Etienne Mbappe et surtout Richard Bona sont immensément connus sur la planète. Et bons nombres d’adeptes de la musique de « recherche », affirment que le Cameroun regorge de nombreuses virtuoses de la basse. Parmi ces virtuoses, il y a aussi Jean-Claver Tchoumi dit Chouchoubass Tchoumi !

 

Résidant à Lyon, ce natif de l’ouest du Cameroun a grandi dans les grandes métropoles du Cameroun (Yaoundé et Douala), il a apprivoisé la guitare basse à l’âge de 10 ans et à 17 ans, il intégra une chorale au Cameroun. Aujourd’hui Chouchoubass fait la fierté de centaines d’artistes de par le monde et de toutes nationalités. Choriste, arrangeur, auteur/compositeur, guitariste…bref, cet expert en cordophone est sollicité dans des conservatoires de renom.

Tchoumi été repéré grâce à un batteur camerounais évoluant dans l’Orchestre National du Cameroun. Tchétché de son vrai nom, l’invita dans plusieurs tournées en Europe. Aussitôt repéré, aussitôt convié dans plusieurs projets artistiques. Tournée Ali Baba, concerts de Jazz, les collaborations avec l’ivoirien Appolos Diaby, le togolais Peter Solo, le Camerounais Eric Alyana et bien d’autres aux USA, Japon, Belgique, Asie…le lauréat du Meilleur bassiste camerounais en 2001 continue d’écrire son nom dans l’histoire de la musique.

Aujourd’hui, beaucoup n’hésitent plus à affirmer que Chouchoubass démystifie les instruments de musique avec en prime la Basse, son outil de prédilection. Saxophone, violon, accordéon, piano, guitare, caisse claire, cymbale, trompette, xylophone…tous ces instruments sont à sa portée. Il possède un jeu musical exceptionnel et propre à lui. Toujours aux côtés des artistes chanteurs, lui-même possède un album sur le marché.

L’artiste burkinabè Salimatou KIENOU

Jean-Claver participe au succès de nombreux artistes grâce aussi à ses touches qu’il apporte dans le rayonnement de leur timbre vocal, dans la justesse et la qualité de leurs œuvres. L’un des exemples tangibles, est l’œuvre d’anthologie de l’artiste burkinabè Salimata Kienou, qui voit aujourd’hui son tube « DOUNIA » connaître une ascension fulgurante au Burkina Faso.

Chouchoubass pourrait être le bienvenu au Faso dans un festival de musique très célèbre en Afrique et dans le monde, Jazz à OUAGA.

Hervé David HONLA

 

 

Quitter la version mobile