Zoom

Le film « SIRA » sera disponible en Juin 2023

Dans le cadre de la sortie institutionnelle de « SIRA », le film de la réalisatrice Apolline TRAORE, les films SELMON et ARAUCANIA en partenariat avec CANAL +, ont convié le monde de la culture à Canal Olympia Ouaga 2000 le 13 mai dernier, pour une présentation avant-première.

 

La sortie institutionnelle du film « SIRA » est placée sous le haut patronage du Ministre de la Communication de la Culture des Arts et du Tourisme représenté à la soirée par Basolma BAZIÉ Ministre d’État. Cette soirée a également été marqué par la présence du Ministre de la défense et du deuxième vice-Président de l’Assemblée Législative de Transition. Rappelons que le film « SIRA » a été primé au dernier FESPACO, Etalon d’Argent et bien d’autres prix donc celui de l’Assemblée Législative de Transition pour ne citer que ceux-là. Il a également été primé à l’international notamment à Berlin.

Apolline TRAORE, Réalisatrice

 

Dans sa prise de parole avant la projection, Apolline TRAORE a expliqué les conditions dans lesquelles elle a réalisé le film. Elle a débuté la réalisation à Dori, mais au regard de la situation sécuritaire, la réalisatrice a terminé son film en Mauritanie. “Je leur ai dit, je viens au nom de l’armée Burkinabè” affirme la réalisatrice une fois arrivé en terre Mauritanienne. Quant au Ministre d’État, il a tenu à féliciter pour avoir fait rêver tout un peuple au dernier FESPACO. ” l’Histoire retiendra que c’est vous qui avez eu le Yennenga d’Or“. A renchérit le Ministre d’Etat. Ce dernier a rassuré à la réalisatrice, que le gouvernement ferait de son mieux pour que ce film soit suivi de partout par l’ensemble des Burkinabè.

Ce film dépeint le contexte social auquel le Burkina Faso fait face depuis maintenant quelques années. C’est l’histoire d’une fille, SIRA, qui lors d’une longue traversée avec sa famille, a été victime d’une attaque terroriste. Elle perd ainsi son père et quelques membres de sa famille. Elle fût violée et laissée pour morte en pâture en plein désert. Entre peur, colère et haine, SIRA a développé une forme de vengeance viscérale contre ses bourreaux.

Cette sortie institutionnelle est donc une avant-première, et le début d’une tournée de salles sans tout le Burkina à partir du 2 juin 2023.

 NAGALO A. Renaud

 

 

 

Quitter la version mobile