Edito

KUNDE DE LA REVELATION

BLEM

  • Faiblesse :

C’est un peu très prématuré pour être nominé dans cette catégorie. Il y a beaucoup d’artistes qui se sont substantiellement révélés. Mais, comme on le dit, dans l’art ; tout est subjectif et la valeur d’un créateur, n’attend point le nombre d’années.

  • Force :

La jeunesse ! ses followers et son mentor qui le produit. Son style et son timbre vocal est presqu’une continuité du célèbre AMZY. C’est une mélodie d’actualité qui embrase la jeunesse.

  • Avantage :

Il est parfaitement encadré. Il emprunte le circuit de ses devanciers producteurs et artistes. C’est une découverte pour 95% des acteurs culturels et du showbiz.

 

ELTY

  • Faiblesse :

Attention de dormir sur les lauriers. Il est venu en force. Attention à l’effet feu de paille. Surtout garder le cap et passer vite à la confirmation.

  • Force :

Oser faire un concert géant sans avoir le moindre album ni au moins 5 titres dans les bacs à disque, c’est considéré comme un exploit. Déjà lauréat dans une cérémonie culturelle majeure en début d’année dans la même catégorie. Très bon timbre vocal malgré sa timidité. Mais très adulé par les mélomanes intergénérationnels.

  • Avantage :

Avoir fait un grand concert à succès au CENASA en début d’année, est un atout important. Son concept a fait le buzz en fin d’année 2022 et début 2023.

 

Louky OUE

  • Faiblesse :

Parfait inconnu dans la sphère de bons nombres de promoteurs et acteurs du showbiz burkinabè. Presque aucun spectacle d’envergure national. Pourtant il possède quelques tubes et vidéogrammes importants sur les plateformes. Choquer dans certains clips pour espérer plaire, ne passe pas forcément partout.

  • Force :

Ces tubes à l’instar de « Tension » sont à la fois révélateurs et très engagés avec une rythmique hip hop/Afro Trap bien enlevée. Surfer sur le style et les envolées lyriques de Kayawoto pourrait lui offrir quelques opportunités surtout dans une optique de perpétuer le style et le mouvement.

  • Avantage :

Son style afrotrap en langue Dioula peut-être flatteur et séducteur. Pourquoi pas révélateur dans ce genre dévoué au français et au mooré.

 

MELKIOR

  • Faiblesse :

Son silence le joue de sale tour. Quand on le découvre, beaucoup se demandent d’où il sort. Et osent même s’interroger s’il est burkinabè ?

  • Force :

Tout ce qu’il fait comme musique, chorégraphie, voix, clip engendre toujours du succès. A peine présent dans la sphère du showbiz, il écume déjà de nombreuses scènes huppées. Tous les grands festivals sollicitent ses prestations. Il fait partie des rares artistes qui soignent parfaitement son métier, son look, ses sorties et surtout ses prestations. Artiste polyvalent mais plus considéré pour les mélomanes comme un « singer lover »

  • Avantage :

Le terme « Révélation » lui colle si bien à la peau en cette période. Car beaucoup sont en train de le découvrir ces huit derniers mois. Il joue de plus en plus sur des scènes de grandes envergures.

 

QUERIS B

  • Faiblesse :

Cibler ses sorties et ses prestations. Le talent y est et il a pu se faire découvrir, mais son omniprésence dans certains évènements mineurs, peut détériorer son image et le mythe qu’il veut bâtir.

  • Force :

Les tubes comme « J’suis frais » en feat avec Amzy, « L’argent » l’ont indubitablement révélé dans le milieu musical burkinabè. Raison pour laquelle, il a remporté en début d’année, le trophée de l’artiste ESPOIR de l’année. Son dernier single « Wak » confirme la révélation qui asperge en ce moment sa carrière musicale

  • Avantage :

En 2022 et début 2023, il est l’artiste de cette catégorie qui aura écumé plusieurs scènes (concerts, festivals, soirées etc.).  Ses chansons sont simples et peuvent être facilement entonnées par le public jeune et même moins jeune.

Hervé David HONLA

 

 

 

Quitter la version mobile