Edito

KUNDE DU MEILLEUR ARTISTE DE MUSIQUE RELIGIEUSE

Chantre ALINE

 

  • Faiblesse :

A l’état civil Sawadogo Wendlamita Aline/Ouédraogo, la chantre Aline possède à son actif 1 album et 1 maxi de 4 titres sorti en aout 2021. Ces œuvres sont très peu jouées dans d’autres médias non confessionnels. Pas assez connue du milieu du showbiz. Son concert au CENASA en Octobre 2021 n’a pas eu d’échos

  • Force :

Malgré sa jeune carrière, la Chantre Aline possède de nombreux clips. Le dernier « Active ta foi » sorti il y a trois mois atteste sa volonté de faire régulièrement des vidéogrammes. Son featuring avec Nael Melerd « Vent d’espoir » aborde l’actualité du Faso. Elle chante beaucoup en français dans la plupart de ses chansons (avantage ou inconvénients ?).

  • Avantage :

Elle communique beaucoup sur le réseau Tik Tok. Son tube « Vent d’espoir » avec Nael est artistiquement bien chanté et parfaitement bien scénarisé. Contrairement à la plupart des Chantres, Aline s’exerce aussi plus dans le Country blues comme avec « Christ ma vie » ou encore « Pipi Nonglem »

Chœur Vox CHRISTI

 

  • Faiblesse :

Assez modeste pourtant au regard de ce que ce groupe fait à travers le Faso et le monde, avec à leur actif uniquement un album. Ils ne sont pas assez connus à l’image de ce qu’ils font à travers le monde et leurs différentes sorties.

  • Force :

C’est la chorale la plus professionnelle du Burkina Faso ces cinq dernières années. Leur sacre au Brésil confirme leur talent et leur sens poussé dans la création artistique et surtout l’inspiration. La cerise sur le gâteau, c’est cette collaboration majestueuse avec l’artiste Abdallah dans « Allahou Akbar ». Un message très profond sur la cohésion sociale interreligieuse. Leur concert OPERA il y a deux ans sur la chine de télévision BF1 leur a placé au firmament de leur art.

  • Avantage :

C’est surtout cette coïncidence heureuse qui se produira le 14 avril du côté du CENASAChœur Vox CHRISTI donnera un concert mirobolant à trois semaines des KUNDE 2023. Une occasion de mieux les découvrir et de mieux jauger leur aptitude. 

 

Chœur Vox UNITA

 

  • Faiblesse :

Fondé il y a 11 ans en 2012, Vox Unita a sorti leur premier album en janvier 2021.   Des dates de leur grand concert jubilé ont été régulièrement reportés.

  • Force :

Ils sont tous des musiciens dans l’âme, pluridisciplinaires et complémentaires. Dans leur album « Louez Jésus » le groupe a fait un feat avec Smarty pour apporter une autre coloration à la musique religieuse. C’est l’un des rares groupes qui peut jouer sur presque toutes les scènes du showbiz. A la fois connu dans les congrégations religieuses que dans le milieu du showbiz et de l’industrie musicale

  • Avantage :

Chœur Vox UNITA s’adapte dans tous les styles de musique ; Aussi bien dans le reggae avec ONEL MALA que dans la variété « Il est digne ». Leur dernière sortie « Fils de roi » il y a deux mois, est venu casser tous les codes positivement. Un tube saupoudré de d’ambiance facile, qui fait couler beaucoup d’encre et de salive grâce à la qualité de l’arrangement et de la rythmique.

 

Ella NIKIEMA

 

  • Faiblesse 

La timidité et la prudence dans le choix de ses apparitions. Une musique circonscrite et qui hésite encore à se lancer vers des prestations tous azimuts.

  • Force :

Ella NIKIEMA est la chantre la plus célèbre du Burkina. 80% de ses tubes sont chantés en chœur même par les profanes. Elle aura contribué pour une grande partie d’instrumentistes, à renforcer les orchestres mondains bien qu’elle elle-même soit réservée et discrète. Elle a su parfaitement faire renaître des tubes comme « Abraham » ou encore « Baafi Ka Solog ne Wendy é ». Elle est pratiquement la seule chantre qui a su introduire les rythmes modernes dans ses albums. La célébration du trentième anniversaire de sa carrière le 30 octobre 2022 au Palais des Sports de Ouaga 2000, restera gravée en lettre capitale dans les annales de la musique religieuse en particulier et burkinabè en général.

  • Avantage :

Les 30 ans de carrière pèseront lourds dans le choix. C’est devenu son bâton de pèlerin et sa carte d’identité burkinabè. Quand on rencontre Ella NIKIEMA, c’est le palais des sports de Ouaga 2000 le 30 octobre 2022 qui revient dans les mémoires.

 

Séraphine BANCE

 

  • Faiblesse :

Elle devient de moins en moins visible. Ce n’est plus cette Séraphine qu’on invitait régulièrement sur les plateaux. Ces chansons sont plus ou moins similaires bien que l’habileté vocale demeure.

  • Force :

C’est elle qui aura donné du punch à la musique religieuse au Burkina Faso. Auréolée de plusieurs médailles et distinctions, Séraphine propage le respect autour d’elle. Elle est la véritable ambassadrice de la musique chantre au Burkina Faso. Loin de jeter l’éponge, sa dernière trouvaille « Il est puissant » sortie il y a trois mois, nous rappelle que cette voix limpide qui restera immuable et intemporelle

  • Avantage :

Il serait préférable qu’elle soit désormais inscrite au panthéon de la musique religieuse au Burkina. Une sorte Personnalité Académique des cérémonies de distinctions de musique. Ne plus la nominer serait un signe de respect et d’honneur. Au même titre que Issouf Compaoré ou encore Abdoulaye Cissé.

Hervé David HONLA

Quitter la version mobile