Le Coup d'OXYGENE

Fin du Colloque sur la Résilience: De fortes recommandations adaptées!

Le colloque « Médias, Culture, Tourisme et Résilience » s’est refermé sur des réflexions et des échanges qui ont porté,  sur la promotion des valeurs  culturelles ainsi que sur les enjeux, défis et perspectives de l’événementiel culturel et touristique au Burkina Faso. La cérémonie de clôture à été egalement marquée par la lecture de recommandations et de motions par les différentes composantes du ministère.

La première communication a été assurée par  l’ancienne Secrétaire générale du ministère en charge de la communication, Aminata OUÉDRAOGO/BAKAYOKO, sous le sous-thème “les médias et les valeurs de référence”.

Dans son intervention, elle a fait cas des facteurs qui conduisent à la perte des valeurs culturelles et invité l’ensemble de la population à un retour aux sources. Selon Aminata OUÉDRAOGO/BAKAYOKO, les médias, la famille et l’école ont un rôle important à jouer dans la promotion de ces valeurs ancestrales.

 

Le second sous-thème “l’événementiel culturel en période de crise : enjeux, défis et perspectives” a été développé par l’acteur culturel, Thierry MILLOGO. Pour lui, l’événementiel culturel est une thématique qui favorise la sensation de bien-être, développe le vivre-ensemble, enrichit les connaissances culturelles et contribue au développement économique du pays.

La troisième communication,  présentée par Samuel GARANE, a porté sur “Tourisme et événementiel touristique en période de crise : enjeux, défis et perspectives “. Il précise que les crises environnementale, sanitaire, sécuritaire, sociale et politique ont un impact assez important sur l’activité touristique entrainant ainsi la baisse de la fréquentation.

Au regard de la place de l’événementiel culturel et touristique dans le développement d’un pays, les panélistes proposent des actions telles que  la professionnalisation des artistes, le renforcement des capacités des acteurs et du dispositif sécuritaire sur les sites, l’élaboration de guides à destination des acteurs touristiques et l’accompagnement technique et financier des acteurs.

Le Ministre a salué l’engagement de l’ensemble des acteurs et des professionnels de métiers pour le succès du colloque tout en les rassurant de sa disponibilité à accompagner les initiatives qui concourent à la lutte contre la stigmatisation, la radicalisation et l’extrémisme violent.

“L’État dans son rôle régalien, et l’ensemble des communautés à la base, depuis la cellule familiale jusqu’au citoyen lambda, tous et chacun, nous devrions œuvrer à la construction d’une nation unie et prospère. Une nation riche de sa diversité, une nation du vivre-ensemble harmonieux. C’est pourquoi cette guerre est la nôtre. Et nous n’aurons de répit que si notre pays retrouve l’intégralité de son territoire. Les enjeux et les défis de notre secteur qui relève du tertiaire sont tels que toute contribution, si infime soit-elle, sera précieuse pour mener le combat de l’existence et de la résilience.

Acteurs et professionnels des médias, de la culture et du tourisme, que ce passé exaltant nous inspire dans le tréfonds de l’âme, aiguise notre conscience patriotique, arme nos cœurs de détermination pour un combat juste, noble et victorieux…”, Jean Emmanuel Ouédraogo Ministre de la communication, de la Culture des Arts et du Tourisme, porte parole du gouvernement.

Le Ministre de la communication a réitéré ses vifs remerciements au premier ministre et à l’ensemble du gouvernement, qui ont accepté d’accompagner le projet et de rehausser de leur présence à la cérémonie d’ouverture.

Deux jours durant, les professionnels des médias, de la Culture, du tourisme ont échangés sur les problématiques du secteur de la communication de la culture des arts et du Tourisme , au regard de la situation difficile que traverse le Burkina Faso.

En rappel, le colloque s’est tenue du 20 au 21 janvier sous le thème central :<< l’engagement des acteurs culturels et des médias pour la prévention de la stigmatisation et la radicalisation en vue de la lutte contre l’extrémisme violent>>.

N’DOUONMOU AÏDA

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus lus

To Top