Academy

Dr Lacina KABORE: Bien gérer une crise, c’est bien communiquer !

« Responsabilité sociale des médias en matière d’information et de communication en période de crise » est la thématique développée par le Dr Lacina Kaboré ce 20 janvier 2023 à la salle de délibération de la mairie centrale de Ouagadougou au deuxième panel du colloque << Médias, Culture, Tourisme et Résilience >> .

En contexte de crise,  la communication revêt une dimension importante en raison des incertitudes et des menaces induites. Le système de communication étatique (le gouvernement,  les pouvoirs publics ) au Burkina Faso n’échappe pas à cette contrainte. Le pays est au cours de ces dernières années à une crise multidimensionnelle : crise sécuritaire,  crise sanitaire  ( covid19), crise humanitaire.  Les réseaux socio-numeriques exarcerbent la virulente de la crise en raison de l’explosion sur la toile de l’infobetisé, des fake news, de la rumeur écrite et de la manipulation.

En pareille circonstances comment les pouvoirs publics burkinabè peuvent – ils communiquer efficacement sans nuire à leur réputation, leur notoriété et à leur performance ? Comment communiquer sans faire le jeu des hommes armés non identifiés  (HANI)? Enfin comment communiquer de manière responsable et éviter de démoraliser les troupes et les populations en contexte de crise et de risque ?

Le communicateur, Dr Lacina KABORE, Expert en communication, a tenté de répondre à ces questions lors de son exposé sur le sous-thème : « La communication en contexte de crise ».

Pour anticiper un plan de guerre coordonné, toute l’organisation doit donc se doter d’un plan de communication d’urgence ;

Une riposte rapide : les premières 24 heures d’une crise sont cruciales;

Une stratégie pro-active: lorsqu’une crise éclate,  l’une des solutions est d’élargir le problème en impliquant l’ensemble d’une profession ou d’un secteur.

Une communication de qualité ;  une information précise et cohérente

Un message rassurant, un double effort de transmission, la cohérence de la communication.

La constitution d’une cellule de crise : l’information doit être en temps réel.

Une bonne communication de crise ne saurait rattraper une image d’organisation inexistante ou défavorable.

Une bonne communication de crise ne saurait faire oublier une situation préalablement défavorable.  Quand l’édifice est branlant, la communication ne peut rien faire.

Il a fait ressortir aussi  les tares, les phénomènes parasites qui empêchent la bonne compréhension de la communication et de l’information .

Il recommande aux professionnels des médias d’éviter la désinformation, l’infobesité, la rumeur sur la toile.

 

Selon le Dr Lacina KABORE, bien gérer une crise c’est bien communiquer. Il a  donc invité les gouvernants et les hommes de médias à communiquer de manière responsable en cette situation de crise sécuritaire afin d’éviter tout sous-entendu.

 

N’DOUONMOU AÏDA

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus lus

To Top