Academy

Lutte contre l’extrémisme violent : La Résilience des hommes de Médias, de la Culture et du Tourisme au coeur d’un colloque!

Placée sous la présidence du premier ministre chef du gouvernement, la cérémonie d’ouverture du colloque : Médias, Culture, Tourisme et Résilience. se tient du 20 au 21 janvier 2023, dans la salle de conférence de la mairie centrale de Ouagadougou. Le thème choisi à cette occasion porte sur : “L’engagement des acteurs culturels et des médias pour la prévention de la stigmatisation et la radicalisation en vue de la lutte contre l’extrémisme violent”.

Le Burkina Faso vit une crise multidimensionnelle qui en appelle à l’union de tous et de chacun, afin de trouver des solutions idoines pour le retour de la paix et de la cohésion sociale. C’est dans cette optique que le Ministère en charge de la Communication, de la Culture des Arts et du Tourisme a procédé à l’organisation d’un colloque sur le thème de « l’engagement des acteurs culturels et des médias pour la prévention de la radicalisation et la stigmatisation en vue de la lutte contre l’extrémisme violent.

BASSOLMA BAZIÉ, Ministre d’État, Ministre de la Fonction publique du Travail et de la Protection Sociale

La cérémonie a débuté avec le discours de Mr BASSOLMA BAZIÉ, Ministre d’État, Ministre de la Fonction publique du Travail et de la Protection Sociale représentant son excellence Monsieur, APPOLINAIRE JOACHIM KYELEM DE TAMBELA, Premier Ministre Chef du Gouvernement :《 Guérir les peuples et les nations du fléau de la guerre,  quelles qu’en soient les diverses formes et les causes multiples, devrait être le credo de toute l’humanité. Au Burkina Faso, il est clairement établi que les valeurs de référence spirituelle,  culturelle et traditionnelle jouent un rôle primordial dans la prévention et la résolution des crises. Face à la stigmatisation,  à la radicalisation et à l’extrémisme violent,  il importe de puiser dans nos ressorts endogènes les principes du vivre-ensemble harmonieux. Dans le contexte difficile qui est le nôtre,  il s’agit de faire en sorte de trouver les meilleurs canaux possibles pour véhiculer l’information saine.Le pays appelle les acteurs de la communication et des médias (dans l’intime conviction que la plume, le micro et la caméra sont des armes de Résilience); les créateurs,  artistes et écrivains ( pour que vos oeuvres soient un ferment d’espérance inspirée.); acteurs du tourisme(pour la préservation de notre patrimoine commun dans toute sa richesse et sa diversité).》

Durant les deux jours, il est prevu trois (03) panels avec des communications sur des sous-thèmes :

 

Panel 1

Thème : Médiation culturelle : le rôle social des écrivains et des artistes en contexte de crise.

Sous-thème 1 : « Rôle social de l’écrivain : panser la plaie et écrire pour la paix »

Sous-thème 2 : « L’engagement des artistes dans la diversité des expressions»

 

Panel 2 : « Responsabilité sociale des médias en matière d’information et de communication en période de crise »

Sous-thème 1 : « La communication en contexte de crise »

Sous-thème 2 : « Médias et valeurs de référence »

 

Panel 3 : « Enjeux, défis et perspectives de l’événementiel culturel et touristique au Burkina Faso »

Sous-thème 1 : « L’événementiel culturel en période de crise : enjeux, défis et perspectives »

Sous-thème 2 : « Tourisme et événementiel touristique en période de crise : enjeux, défis et perspectives »

Ces panels seront développé par: Pr Yves Dakouo, M. Baba Hama, Dr Lacina Kaboré, M. Thierry Millogo et bien d’autres.

<<  Les Guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix>>, stipule le préambule de l’Acte constitutif de l’organisation des Nations Unies pour l’éducation,  la science et la culture  (UNESCO).

 

N’DOUONMOU AÏDA

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus lus

To Top