Edito

NAK 2022: 27 années de sacerdoce

Située à une centaine de kilomètres de Ouagadougou, la ville de Koudougou encore appelée “la cité du cavalier Rouge” organise du 30 novembre au 4 décembre, la 27ème édition des Nuits Atypiques de Koudougou (NAK). L’un des rares événements culturels d’envergure international qui a pu se tenir cette année au Burkina Faso.

Koudbi Koala, Fondateur des NAK

Pour la petite histoire, l’idée est venue de l’expérience de Koudbi Koala qui, au regard de son amour et sa passion pour la Culture, a bourlingué dans les festivals en Afrique et en Europe grâce à sa troupe Saaba. Il a donc souhaité lancer dans son pays une activité culturelle qui servirait de pont artistique et musical entre l’Afrique et l’Occident. En effet, c’est lors du passage de sa troupe à Langon en 1995 qu’il évoque avec Patrick Lavaud, fondateur des Nuits Atypiques de Langon (NAL), la création d’un festival de musiques du monde, à l’instar des NAL. Ils ont donc soutenu les NAK (Nuits Atypiques de Koudougou ) que Koudbi Koala venait donc de créer à travers l’association BENEBNOOMA.

Les NAK sont donc sous la tutelle de l’association Benebnooma. Une association aujourd’hui très puissante et célèbre à Koudougou grâce à ses actions multiformes et pluridisciplinaires. Elle a créé une école, un projet qui regroupe de nombreux ateliers de formation, une infirmerie populaire, la célèbre radio communautaire (Radio Palabre), l’antenne nationale de l’association Emmaüs de l’abbé Pierre, etc.

Normalement; la vocation première des NAK est de faire connaître sur le plan mondial Koudougou. Comme Africa Fête de Mamadou Konté au Sénégal ou bien après le FEMUA à Abidjan qui a puisé l’idée de Koudbi Koala lors des différents passages de A’Salfo à Koudougou. Les NAK sont devenues aujourd’hui, un rendez-vous incontournable pour la promotion des talents locaux à l’international et surtout un vecteur très capital de brassage culturel.

La preuve; des sommités de la musique africaine et mondiale ont foulé le sol burkinabè pour la première grâce aux NAK. De Tiken Jah Fakoly à la Sénégalaise Coumba Gawlo Seck en passant par la Malienne Oumou Sangaré, les ivoiriens de Magic System ou encore la cantatrice argentine Barbara Luna…pour ne citer que ceux-là, ont fait des rencontres et des merveilles à Koudougou. Bref plus 500 artistes dans le monde sont passés aux NAK.
Le gros avantage des NAK, c’est aussi la découverte des artistes traditionnels du Faso. De la troupe Saaba à celle de Bolomakoté, pas une édition ne se déroule dans les prestations spectaculaires des rythmes et traditions locaux.

La crise économique mondiale avait frappé de plein fouet l’industrie du spectacle et de la Culture en particulier à travers le monde et surtout en Afrique. Les NAK ont été au Burkina Faso l’une des grandes victimes. Beaucoup de collaborations ont brusquement été interrompues et certains festivals en jumelage avec les NAK ont mis la clé sous le paillasson, mais les NAK ont survécu. Tout en faisant confiance aux financements locaux et surtout à l’Etat Burkinabè, les NAK ont vu certes leur budget et leur hégémonie mondiale revue à la baisse, mais elles n’ont pas fermées les portes. Bien au contraire, elle possède désormais son propre site depuis 2018 qui reste à aménager et à moderniser.

Crise sanitaire, soulèvements populaires, Mouvements d’humeur, coups d’Etat répétitifs et crise sécuritaire, les NAK sont en train résister à toutes ses catastrophes humanitaires sans précédant. Des promesses non tenues, des changements inopinés des régimes et de l’administration, des entreprises partenaires qui hésitent de plus en plus à accompagner publiquement les événements culturels au Burkina Faso, la mobilité interurbaine qui nécessite beaucoup de prudence…sont entre autres des facteurs qui entachent la bonne marche et les objectifs des Nuits Atypiques de Koudougou.

Mais, grâce à la foi et la persévérance de son fondateur Koudbi Koala, les NAK continuent à tenir le gouvernail du navire de la culture burkinabè.

27 ans que ce festival tient la dragée haute!
27 ans que les artistes musiciens et désormais les humoristes africains ne jurent que par les NAK!
27 ans que les populations de Koudougou ( commerçants, hôteliers, transporteurs, artisans etc.) n’ont d’yeux que pour les NAK.

Le célèbre groupe ivoirien VDA invité aux NAK

À partir de ce soir et ce jusqu’au 4 décembre nous verrons défiler des vedettes africaines telles que: TALLCO POULO, GOMBOCOM, WELVY LA RÉFÉRENCE, KAPAK TOND, LA JAGYAR, ENSEMBLE ARTISTIQUE BOLOMAKOTE, REEMAN, ELLA NIKIEMA, MARIE GAYERI, YOUNG Cedric Arnaud Koala , VDA, BAMOGO DE NOBERE, CAMPUS AMBIANCE, ROSELINE LAYO autour de la “Culture et cohésion sociale

Allons aux NAK!

Hervé D. HONLA

Les plus lus

To Top