Live

FEMULIG7: L’édition de la résilience

Les membres du comité d’organisation du Festival de la MusiqueLive de Gounghin (FEMULIG) ont convié la presse ce vendredi 18 Novembre 2022 au centre culturel Kayiri de Gounghin à Ouagadougou pour annoncer les couleurs de la 7e édition du FEMULIG qui se tiendra les 25, 26, et 27 Novembre 2022 à la place de la femme au quartier populaire de Gounghin, Ouagadougou.

Créer dans le but de promouvoir la culture, plus précisément la musique live, le FEMULIG est une plateforme qui met en lumière les musiciens instrumentistes. Étant un festival qui vise la valorisation et la promotion de la musique live, elle se veut un cadre de rapprochement , d’échange , de communion et de distraction des musiciens et du public dans l’optique de renforcer la cohésion et l’unité entre les acteurs de la musique.

La 7e édition, celle de la résilience, s’articulera autour de 3 points dont un panel le 1er jour, un plateau artistique et une rue marchande. Pour le panel, il s’agira d’une conférence débat qui va aborder deux thèmes. Le 1er thème qui est « les enjeux de la structuration du métier d’artiste musicien instrumentiste » est un sujet qui contribue à galvaniser les musiciens instrumentistes et les faire connaître au public. Le 2e sur « Les coefficients d’attribution des œuvres musicales au BBDA : état des lieux et perspectives » donnera plus d’informations sur le travail du BBDA.

Maximilien Some, coordinateur du FEMULIG

Le 2e volet du festival qui est le plateau artistique est une occasion de permettre à la génération montante plus particulièrement les groupes musicaux et et les orchestres peu connu de s’exprimer. La rue marchande qui sera à la disposition des festivaliers mettra à la disposition de tous, des boissons et plats africains.

Selon Maximilien Aristide Somé, coordinateur général du comité « La situation socio sécuritaire du pays a négativement impacté les activités culturelles à telle enseigne que la coordination générale du FEMULIG s’est vu obliger de revoir leurs ambitions. Cela a entraîné la suppression de quelques activités du programme comme « les tam tam du Faso » qui est la remise des trophées aux musiciens instrumentistes ; aussi la nuit des lauréats et des partenaires qui consacrait des reconnaissances aux partenaires“.

Simeon Kaboré, responsable financier

Quand à Simeon K Kaboré, responsable financier, le budget initial qui était de 16 millions est réduit à 8 millions pour cette édition et toutes les bonnes volontés sont attendues.

Rappelons que le FEMULIG est une manifestation culturelle qui a vu le jour grâce aux musiciens instrumentistes constituant l’Ensemble Musical Le Levain du Burkina Faso ( EMUL- BF) qui compte aujourd’hui 28 membres permanents dont 10 femmes et 18 hommes.

Micaëlle SAM

Les plus lus

To Top