Libre Propos

THE DREAM de TANYA: Après le spectacle les fans s’expriment

Le spectacle “The Dream” de l’artiste musicienne burkinabè Tanya s’est tenu le samedi 12 novembre 2022, au stade municipal Issouf Conombo sous une ambiance euphorique et énergétique. “The Dream” qui veut dire en français rêve,  est finalement devenu réalité.

OXYGENE MAG, s’est rendu au stade afin de recueillir les avis des mélomanes venus soutenir l’artiste. Il faut noter que depuis trois mois, c’était l’événement le plus attendu dans le monde du showbiz burkinabè. L’auteure de “Héroïne ” aura tenu son pari.

A l’arrivée au stade, on ne sentait pas l’engouement, rien de bon ne se présageait et personne ne pensait que le satde allait se remplir les heures à venir. A partir de 17h seul le comité d’organisation étaitprésent, malgré l’ouverture des portes. C’est à partir de 19h que le public a véritablement commencé à venir et se faire sentir surtout avec le début de quelques prestations. À 21h le stade était plein à craquer. Quelques avis ont été recueillis durant le concert notamment sur la réaction du public, la qualité du son et bien d’autres.

l’Artiste Willy Pascal : “le son était nickel !

Willy Pascal

J’ai aimé ma prestation le public a répondu présent, il est assez réactif. Mes impressions sont positives . Je salue la rigueur avec laquelle tout les professionnels se sont réunis pour l’organisation. Le son est nickel et le podium assez intéressant.”

KABORÉ Pacôme (mélomane): “On était coincé à cause du public”

Pacôme

On sent que tous les fans de Tanya sont présents c’est bien plein. Ce qu’on déplore un peu c’est du côté des entrées, c’est un peu coincé. On espère pour des évènements à venir que le comité d’organisation sera bien structuré. Mais à part ça l’animation est bien même si on remarque qu’elle que défauts mineurs”. Les premiers artistes ayant prestés ont déjà assuré.”

Patricia BAMBARA: “Les gens aiment Tanya

Je sens de la joie , le public a répondu présent. On est venu assez tôt on ne pensait pas que le public allait remplir le stade. Mais on sent que les gens aiment beaucoup Tanya. Grâce à elle, la jeunesse Burkinabè a réussi son pari. L’animation est chic, du regret aux absents. Et félicitations à Tanya.

Nagalo A. Renaud

 

 

Les plus lus

To Top