Regards

Barack la voix d’Or est-il prétentieux ? Un 3ème album, 2 concerts géants

Décidément Barack la voix d’or ne manque pas d’inspiration! Il a présenté son 3e album intitulé «Barika» hier à Bobo-Dioulasso devant une pléthore d’hommes de médias et acteurs culturels. Mais, cet album, restera celui qui sera sortie en prélude aux deux concerts géants de sa carrière qui s’annoncent en fin d’année à Bobo-Dioulasso et Ouagadougou. 

Il s’agit donc d’un album “Barika” de onze titres composés  de bons nombres de collaborations y compris celle avec Imilo Lechanceux. Depuis deux, voire trois mois, les deux grandes métropoles du Burkina sont projetées sur les deux gigantesques concerts que l’artiste a annoncé respectivement le 10 décembre prochain au stade Wobi de Bobo-Dioulasso et le 17 décembre prochain à Canal Olympia Yennenga Ouaga 2000.

Certains, n’hésitent pas à taxer l’artiste et son staff d’être prétentieux. Mais celui qui connaît l’aura que cet artiste possède dans la ville de Sya, peut, sans la moindre hésitation,  affirmer que c’est un challenge largement à sa portée,  Barack a toujours tenté de telles expériences qui ont toujours connu des succès. Tout ce que les professionnels du monde du Showbiz exigent au staff et à l’artiste,  c’est sa discipline, son professionnalisme, l’unité du showbiz burkinabè,  la cohésion sociale et l’interculturalité. Surtout mettre de côté,  l’indifférence,  la rancune,  l’hypocrisie,  le buzz et les rivalités conflictuelles.

Son troisième opus «Barika» peut être un élément déclencheur d’un nouveau visage de l’artiste. La signification “bénédiction” en dit tout,  d’autant plus que l’artiste témoigne sa reconnaissance auprès de tous ceux qui lui ont comblé de bénédictions tout au long de sa jeune carrière, notamment ses parents.

Saluons au passage des titres comme “balle perdue“, “Dankantigui ” ou encore “Abikè” qui risquent de faire l’unanimité au sein de l’opinion nationale. Parmis ces cinq featuring réalisés dans cet opus, deux ont goupillé avec des sommités de la musique urbaine africaine.  Notamment Imilo Lechanceux du Burkina et Iba One du Mali.

En attendant de vivre les émotions aux deux concerts de Bobo-Dioulasso et de Ouagadougou,  les fans de l’artiste et surtout l’ensemble des patriotes de la musique burkinabè,  vont se régaler avec “Barika

Hervé David HONLA

Les plus lus

To Top