Live

96h du DESPACITO : Les atouts de la décentralisation

Le secteur culturel burkinabè participe beaucoup pour le retour de la quiétude et de la paix sociale au Burkina. La pléthore des événements organisés ça et là permet de redorer le blason du Faso. Chaque maillon participe au retour de la cohésion sociale. Chaque quartier, chaque secteur, chaque canton mène des activités de viabilisation et les festivals sont considérés comme des vecteurs de pacification.  Tanghin, grâce à son festival décentralisé, apporte des solutions idoines sans cette localité Nord-est de Ouagadougou qui a la réputation de vivre toujours dans l’harmonie.

L’ouverture officielle des 96 heures du Despacito a eu le jeudi 3 novembre 2022. Ce festival se déroule sur le terrain de l’Espace culturel du quartier Tanghin de Ouaga, avec à affiche des prestations artistiques, des expositions et des conférences publiques sous le thème ” 1 cœur, 1 patrie , 1 volonté : paix“.

Promotrice des 96h du DESPACITO, PAMIKA

Initié par l’artiste chanteuse Pamika, les 96H du DESPACITO qui signifie en langue espagnole “doucement, lentement” est à sa quatrième édition du genre, ce festival vient à sa manière faire revivre le quartier, qui selon la promotrice est un peu endormi.

La promotrice souhaite à travers ce festival, rendre un hommage aux populations de son quartier tout en les permettant de destresser et de s’amuser. C’est enfin une manière de permettre à ces derniers de découvrir les artistes du pays. On peut citer entre autres ; Natou, Reeman, Joey le Soldat,  Greg,  Ismo Vitalo, Fleur, Dez Altino,  Sofiano, Nicki G….

Joey le Soldat

Grâce à ce festival, le comité d’organisation vient s’inscrire dans cette démarche résiliente pour apporter du réconfort aux populations. Une résilience prônée par l’ensemble du secteur culturel. Au regard de ce climat d’insécurité que vit le pays, les 96H du DESPACITO viennent apporter un temps soit peu de l’air frais au quartier.

Pamika et Sofiano

Pour Pamika ” il ne faut pas arrêter de vivre...”. Il faut noter qu’à cette fête s’est greffée des activités sociales à travers l’association à laquelle l’artiste Pamika fait partie. Ces activités consistent entre autres à organiser une course cycliste, faire des dons aux orphelins et bien d’autres.

Nicki G. et Pat Gagnon

La particularité de cette édition réside dans le fait que les deux derniers jours seront marqués par des prestations live. Il y’a également le fait de donner de la chance à ces artistes du quartier de s’exprimer et de dévoiler leur talent. A l’ouverture, les artistes tels que ShellaBoy, Miss Maya et Elby Glory ont fait le bonheur des festivaliers. Ces derniers ont emmerveillé le public de par leur musique et leur prestation à la hauteur d’une ouverture. Le deuxième jour ainsi celui du samedi 5 ont connu une affluence notoire avec des prestation d’artistes de renom présentés successivement par Marco Faso, Moussa Porgo ou encore Jacky El Feno.

Les 96H DU DESPACITO s’achèvent ce dimanche 6 novembre avec une apothéose en live avec le KUNDE D’OR 2013 Dez Altino.

Renaud NAGALO

Les plus lus

To Top