Ladies

« À NOS COMBATS » : L’autre visage de la Femme

C’est dans le cadre des RECREATRALES, que Salia SANOU, danseur chorégraphe, Directeur du Centre du Développement chorégraphique CDC-la termitière a présenté  son spectacle intitulé ‘’A nos combats’’. Dans ce spectacle la danse et la boxe se conjuguent au féminin. Le spectacle a eu lieu au sein de l’INAFAC à Gounghin.

 

En effet, « À nos combats » est un spectacle danse et de boxe exclusivement, pour les deux disciplines, portées par des femmes. Salia SANOU s’est inspiré des combats de boxe notamment le combat mythique entre Mohamed Ali et Georges Foreman à Kinshasa. « Je suis toujours et encore fasciné par le mouvement, l’agilité, l’esquive… La boxe est souvent représentée comme un sport masculin, pourtant, de plus en plus de femmes s’y adonnent. Je souhaite révéler cette part féminine au public en travaillant les harmonies, l’esthétique et l’énergie » affirme Salia SANOU.

Salia SANOU, metteur scène du spectacle

Sur une mélodie de Séga Seck, les danseurs Marius Sawadogo (coach),Fatou Traoré (la panthère noire),Ousseni Dabaré alias Esprit( coach) accompagnés par une boxeuse professionnelle, Marlène Guivier (la tigresse blanche) et par le grand animateur radio humoriste Ouédraogo Moussa alias Petit Sergent comme maître de cérémonie et surtout par plusieurs dizaines de figurants bénévoles Burkinabè.

« Je suis là dans le cadre des RECREATRALES avec « à nos combats » de Salia sanou. Je joue dans la pièce en tant que coach. Ce spectacle signifie penser la boxe comme la danse. Le principe de la boxe, c’est le mouvement. Ce combat rappel à Salia SANOU notre quotidien. Une lutte au quotidien. Quand on parle de la boxe, tout de suite on parle de violence et derrière cette violence il y a une amitié, une fraternité, un soutien. Après la boxe l’amitié continue. La boxe est un aspect poétique d’union de rassemblement » analyse Marius SAWADOGO, Danseur interprète chorégraphe dans la compagnie de Salia SANOU.

À la place des boxeurs il a mis des boxeuses. À travers ce spectacle Salia SANOU a voulu donner la parole aux femmes afin qu’on regarde autrement la force que les femmes ont. « Je suis une boxeuse professionnelle. J’ai appris à boxer au niveau de la gestuelle du boxeur au danseur. J’ai appris à danser et l’idée était de réunir ces deux activités qui finalement, qu’on croit très éloignées, mais qui sont quand même très proches. On a dansé sur un ring et du coup, ce projet m’a touché à cœur et j’ai eu envie de suivre Salia SANOU. Ça fait très longtemps que je pratique la boxe qui a été difficile pour les femmes. Je dis un grand merci à Salia qui encourage les femmes à pratiquer le sport de combat » Confirme Marlène GUIVIER boxeuse professionnelle.

Salia SANOU s’est inspiré de l’histoire du combat de Mohamed Ali, le plus grand boxeur de l’histoire. Au-delà du sport, c’est la passion qui naît de ses combats qui le marque. En particulier, le souvenir du légendaire combat “The Rumble in the Jungle” qui a opposé Mohamed Ali et George Foreman au Congo en 1974. Un événement planétaire qui a enthousiasmé le monde entier et marqué une génération. 

N’DOUONMOU AÏDA 

 

Les plus lus

To Top