Live

Festival Léeré: l’esprit de partage vue par Kezi

Votre magazine s’est rendu à dans la commune de Zabré, à la rencontre de Khaled ZINSONNI alias KEZI artiste musicien chanteur et promoteur du “festival Leeré “ par ailleurs président de l’association LEERÉ SARRÉ porteuse du projet. Il s’est prêté à nos questions.

Qu’est ce que signifie LEERÉ SARRÉ ?

Leeré, littéralement signifie “coupe un peu pour moi”. Et LEERÉ désigne l’espace regroupant les villages au tour de Zabré. En gros Leeré signifie le partage et de solidarité. Et le festival Leeré est porté par l’association LEERÉ SARRÉ qui signifie “la ville de danse”, avec à sa tête Khaled ZINSONNI alias KEZI artiste musicien chanteur.

Pourquoi avoir initié le festival Leeré ?

C’est un festival destiné à la promotion de la culture de façon générale de la commune de Zabré et ses environs. Il est né à la suite d’un constat. Je participais chaque année à une activité dénommée “Nabaska du chef de canton” avec l’orchestre de l’armée dont je fais partie, et jai voulu créer un événement plus expressif pour la promotion de la musique de chez moi. L’initiative était également de créer une ambiance entre les populations tout en les rassemblant, et promouvoir l’argro-alimentaire.

Quelles sont les activités de l’association LEERÉ SARRÉ ?

C’est une association nationale qui intervient dans le domaine culturel. Elle accompagne toutes les initiatives culturelles, elle vient aussi en aide aux personnes vulnérables tout en allant vers d’autres structures pour acquérir des fonds. Également l’association participe à la promotion de la musique, de l’agro-alimentaire .Cette association à travers ces activités seme les graines d’espoir dans le cœur des populations. Et c’est l’association qui porte le projet du festival.

Quelles sont les activités phares de ce festival ?

Pour cette année nous avons essayé de plus diversifier les activités. Il s’agit dans un premier temps de faire une cérémonie d’ouverture avec les autorités de la délégation spéciale notamment le gouverneur de la région du Centre-est et le préfet. Aussi c’est de programmer des prestations live durant ces 96h avec des artistes venus d’autres horizons divers en plus de ceux de la localité. Ensuite c’est de faire la promotion des richesses locales, des mets locaux jusqu’au savoir faire. Enfin y’a l’enregistrement de l’émission coktail notamment chez le chef de canton, qui s’est également déporté sur le site du festival.
Il faut noter que conpte tenu du contexte social que vit le pays, le festival vient s’inscrire dans la démarche d’une édition résiliente. Il s’agit donc de faire passer un message rassembleur à travers la musique d’où le thème “Union sacrée, résilience et solidarité”.
Je profite de l’occasion pour remercier toute la population de Zabré mais également toutes les autorités qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de cette édition.

NAGALO A. Renaud

 

 

Les plus lus

To Top