Tapis Rouge

BURKINA/CÔTE-D’IVOIRE : Les Hommes d’affaires entrepreneurs se rencontreront à Abidjan

Palace Hôtel de Ouaga 2000 à été le samedi 29 octobre, le Théâtre d’une conférence de presse des Hommes d’ affaires entrepreneurs. Ils organisent en effet à Abidjan, la première édition des 96h des HOMMES D’AFFAIRES ENTREPRENEURS du 22 au 25 novembre à Azalaï Hôtel.

Dans l’environnement commercial hautement concurrentiel d’aujourd’hui,  la gestion d’une entreprise est un véritable challenge. Ajouté au contexte sécuritaire que traversent certains pays, notamment le Burkina Faso; on peut dire que la mondialisation de l’environnement des affaires, la révolution de l’information,  les nouvelles formes de concurrence, les clients toujours exigeants,  l’évolution rapide des technologies et les fluctuations de l’activité économique offrent à la fois des opportunités et des défis.

Pour tirer parti de ces opportunités et transformer les défis en opportunités,  les Hommes d’affaires entrepreneurs de la Côte-d’Ivoire et Burkina ont décidé de se rencontrer autour d’une activité innovante baptisée : “Le salon des 96h des Hommes d’affaires entrepreneurs.”

C’est un vaste cadre d’échange de partage,  de rencontres,  de relations,  d’orientation,  de jumelage qui s’articulera sur le thème majeur: “Quelles opportunités d’entrepreneuriat entre les Hommes d’affaires du Burkina Faso et de la Côte-d’Ivoire ?”. Sous l’égide du cabinet d’études EXODOS basé au Burkina,  cecsalon sera un cadre exceptionnel  d’échange entre les entrepreneurs ivoiriens et burkinabè. Au-delà des rencontres professionnelles en mode Be to be, des panels seront sur des sujets essentiels sur l’immobilier avec l’assistance professionnelle et technique des structures telles que: ECO IMMO et LOBO BTP, qui sont des entreprises évoluant dans le BTP et l’immobilier. Afin de mieux cerner les deux marchés (ivoiriens et burkinabè), une foire d’exposition et commerciale sera érigée tout au long de la période du Salon, avec en prime, un dîner gala en apothéose.

Jean-Pierre SAWADOGO, PDG de EXODOS et porteur du projet

L’objectif selon le Directeur Général de EXODOS et porteur du Salon, Jean-Pierre SAWADOGO :  “...La tenue de ce Salon en République de Côte-d’Ivoire est également une opportunité pour les Hommes d’affaires burkinabè d’avoir des bons réseautages, non seulement pour prospérer en Côte d’Ivoire, mais pour investir au Burkina Faso“. C’est ainsi donc que le Salon des 96h des Hommes d’affaires entrepreneurs voudrait impérativement renforcer les capacités des entreprises des deux pays. C’est la raison pour laquelle, Saha SAWADOGO,  PDG ECO IMMO, partenaire technique et financier dudit Salon a davantage précisé aux journalistes l’intérêt pour les entrepreneurs burkinabè d’y participer : “C’est une aubaine pour les entrepreneurs burkinabè, car le marché ivoirien reste une niche à explorer.  Le fait d’aller investir en Côte-d’Ivoire doit être une sérieuse opportunité pour nous, de nouer des contacts fructueux. Un Homme d’affaire qui n’explore pas d’autres marchés risque de ne pas voir ses affaires prospérer.  C’est aussi une plate-forme qui suscitera des initiatives communes en faveurs des projets de développement communautaires”

Pour donc participer au Salon en tant que personne physique ou morale, il faudrait au préalable posséder une activité économique avec bien sûr une ambition de vouloir nouer des partenariats.  Il vous faudra donc en tant particulier débourser 250 000 FCFA qui donne droit à la participation à la cérémonie d’ouverture,  aux différents panels, aux rencontres Be to be,  au dîner gala et à une attestation de participation.  Pour une entreprise individuelle ; 500.000 FCFA avec les mêmes avantages mais y compris un logement pris en charge. Pour une entreprise SARL, un trophée vous sera remis en plus de l’hébergement. Enfin pour une entreprise SA, avec 1 500 000 FCFA, vous aurez toutes les offres citées en plus d’être partenaire de l’événement,  votre logo sera disponible sur tous les supports de communication du Salon, un stand vous sera offert y compris bien sûr,  un logement pour votre séjour.

Saha SAWADOGO, PDG ECO IMMO (Micro) e’ compagnie de Samira OUEDRAOGO, Jean-Pierre SAWADOGO et Kader KONDOMBO (PDG de NEFTALI MÉDIAS)

Il n’en demeure pas moins que la situation sécuritaire du Burkina Faso est préoccupante et les Hommes d’affaires en sont conscients. C’est l’une des raisons qui ont poussé les organisateurs à commencer la première édition à Abidjan. Mais d’autres éditions se feront à Ouagadougou et de façon simultanée ouaga-Abidjan.  Un panel spécial sera d’ailleurs animé sur la question des affaires en période de troubles sociopolitiques.  Ce qui ne voudrait pas dire que les entrepreneurs burkinabè doivent prendre la poudre d’escampette pour aller s’installer ailleurs,  précise Samira OUEDRAOGO,  Chargée de Communication et Marketing à SAGA IMMO: “...Vous conviendrez avec .on qu’il est extrêmement difficile pour un Homme d’affaire de mener à bien ses activités dans des zones de conflits.  Un Hommes d’affaires va toujours prospecter les régions et secteurs où des opportunités sont garanties et sécurisées.  Mais, en aucun cas, il ne laissera son pays pour aller s’installer ailleurs.  Bien au contraire, ce Salon encourage les investissements endogènes avec les pistes de retour au pays

Le PDG de NEFTALI MÉDIAS,  Kader Michel KONDOMBO, partenaire technique du Salon affirme que: “Ce réseautage d’Hommes d’affaires ivoiro-burkinabe est une aubaine pour les PME/PMI burkinabè pour un partenariat gagnant-gagnant

Le premier rendez-vous est pris pour les 22, 23, 25 et 25 novembre prochain à AZALAÏ HÔTEL d’Abidjan

Hervé David HONLA 

 

 

 

Les plus lus

To Top