Live

27è NAK : Sous le signe de la résilience

C’est désormais officiel ! La 27è édition des Nuit Atypiques de Koudougou (NAK) aura bel et bien lieu cette année, du 30 novembre au 04 décembre 2022 sous le thème « CULTURE ET COHESION SOCIALE ». C’est la principale information qui a été donné par le directeur du festival Koudbi KOALA, le 28 octobre dernier, au cours d’un point de presse tenu dans la cité du Cavalier rouge.

 

Cette bonne nouvelle de maintenir la tenue des Nuits Atypiques de Koudougou a été perçu sur l’ensemble du territoire national comme un leitmotiv. Au moment où certaines grandes manifestations nationales sont annulées ou reportées, le secteur culturel, notamment musical retenait son souffle sur le sort qui sera réservé aux NAK.

Le directeur du Festival, Koudbi KOALA a donc levé le suspens le 28 octobre au centre l’Abbé Pierre à Koudougou : «…Prendre la décision d’organiser cette 27 édition est apparue comme un défi, quand on sait l’impact socio-économique de cette situation. Mais aussi un test sur l’aptitude des grandes manifestations à s’adapter aux contextes les plus complexes de notre histoire. Comme quoi, pour vous dire que c’est dans la résilience que nous allons triompher » a-t-il déclaré face aux nombreux journalistes qui avaient effectué le déplacement.

Koudbi KOALA (milieu) Directeur du festival

Placé donc sous le thème « CULTURE ET COHESION SOCIALE », les NAK voudraient s’appesantir fondamentalement sur ce thème cette année. La cohésion séculaire de la société burkinabè et la liberté culturelle sont notamment menacées dans la plupart des localités par l’influence de l’islamisme radical. Un phénomène qui touche particulièrement les jeunes. La culture des jeunes, quand elle fleurit en toute autonomie à partir de traditions de tolérance et de joie de vivre, offre aux jeunes une alternative qui permettent de combattre les idéologies extrémistes tout en favorisant la participation politique. C’est en ce sens que les NAK ont tenu à organiser cette 27è édition dans ce contexte.

les journalistes n’ont pas été silencieux

Au cours de cette conférence de presse, Koudbi Koala assisté de tout son comité d’organisation ont explicité aux détails prêts le contenu des NAK cette année. Afin de pallier aux fourberies de certains festivaliers qui se passent des badges ou des tickets d’entrée sur le site, plus 65 000 Bracelets originaux ont été commandé  d’Europe. Ils remplaceront désormais les badges et autres tickets d’entrée. Les bracelets seront portés systématiquement en fonction du statut de chaque festivalier avec des couleurs différentes. Tout en sachant que les NAK accueillent en moyenne 50 000 festivaliers, il y va de soi que des mesures plus draconiennes soient prises tant au niveau de la sécurité qu’au niveau  de l’accessibilité.  Il faudra se munir de 1 000 FCFA pour avoir accès aux NAK dans toute sa plénitude. Les innovations apportées lors de l’édition précédentes ont été maintenues. Notamment, la cérémonie d’ouverture « PAK ZAKA » qui connaîtra un engouement encore plus particulier. Le village atypique et notamment les spectacles live tiendront en haleine les festivaliers et ce pendant cinq jours. La recrudescence de l’humour au Burkina Faso, n’a pas laissé le comité d’organisation des NAK indifférent. Une soirée spéciale humour a été décrétée pour le jeudi 1er décembre sur le site du festival avec des humoristes de renom. Il est prévu tous les soirs, trois vedettes de la chanson burkinabè en live dans un backline des grands jours.

Mais, les NAK sont malheureusement confrontés à cet épineux problème de manque de financement. Pour un budget prévisionnel de 105 891 730 FCFA, le comité d’organisation ne possède que 55,48% du budget. Pourtant, l’Assemblée nationale du temps de l’ex président Balla Sakandé avait promis une enveloppe consistante pour accompagner régulièrement les NAK. Mais la promesse n’a été que de courte durée affirme Koudbi Koala. Ce qui reste paradoxal, c’est la convention qui avait été signé entre les NAK et le Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme au temps de Karim Abdoul SANGO (ancien Ministre). Les NAK devraient bénéficier à chaque édition, d’une enveloppe substantielle de 10 millions de FCFA. Mais, après le départ du Ministre, la convention semble être caduque. «..Le Ministre Sango, effectivement, pendant qu’il était ministre, son département nous avait octroyé la somme de dix millions à la suite d’une convention qui avait été signée. Mais après son départ, les clauses de cette convention n’ont plus été respectées. L’année d’après, le ministère nous a donné deux millions… à quoi sert la convention ? » S’interroge le Directeur du festival. Néanmoins, les NAK bénéficie de l’accompagnement de certains partenaires et structures privées, ce qui les permettront de faire venir une bonne brochette d’artistes tels que :

Le célèbre groupe ivoirien VDA invité aux NAK

HUMOUR: – Welby – La Jaguar – Telco Pull-over – Ka-pak-tond – Gombocom

TROUPES TRADITIONNELLES – Marie Gaheri – Bamogo De Nobel – La troupe Kuweldafru de Bolmakoté

VEDETTES DE LA CHANSON MODERNE – Reeman – Campus Ambiance – Young Ced – Ella Nikiema

VEDETTES EXTÉRIEURES – VDA (RCI) – Roseline Layo (RCI)

C’est sur le site Internet des NAK que les artistes postulent pour participer au festival et un comité de sélection étudie les offres et demandes en fonction des attentes du public à Koudougou et de la notoriété de l’artiste.

La 27è édition aura donc lieu du 30 novembre au 04 décembre 2022 sur le site des NAK à KOUDOUGOU.

Hervé David HONLA

 

 

Les plus lus

To Top