Regards

LES RÉCREATRALES fêtent ses 20 ans : La résilience par le théâtre

Dans le cadre du lancement des 20 années des RECREATRALES, prévu du 29 octobre au 5 novembre 2022, un conférence de presse a eu lieu au sein dudit siège le samedi 23 octobre. Une occasion de présenter les grandes lignes de la 12ème édition qui se prépare.

 

Le théâtre est un moyen de manifester et de caricaturer la réalité sociale. Au Burkina Faso, l’art occupe une place très importante au point où des manifestations comme le FESPACO le SIAO et les RÉCREATRALES sont des exemples. Ainsi le théâtre au Burkina Faso étant une manifestation de la culture a fait naître les ” Résidences Panafricaines d’écriture, de Création et de recherche théâtrales” ( RECREATRALES). Elles sont donc un cadre d’échanges et d’expression des acteurs du théâtre.

Aristide TARNAGDA, Directeur des RECREATRALES

Créé en 2002 par l’Homme de  Culture Étienne MINOUNGOU, les RECREATRALES viennent non seulement répondre à des questions posées mais également, être un cadre panafricain du théâtre contemporain. Cette 12ème édition intervient dans un cadre d’insécurité, et comme toutes autres manifestations culturelles, les RECREATRALES veulent faire face à ce phénomène d’où le thème ” FAIRE VISAGE“.

En effet ce thème, est extrait du roman “Silence du chœur” de l’écrivain sénégalais Mohamed Mbougar Sarr. Ce thème est donc d’actualité, car le Burkina Faso traverse une situation d’instabilité depuis quelques années. Et ces acteurs de l’Art vivant ne voulaient pas rester en marge du combat. Pour cette édition qui se veut résiliente 18 pays ont été invités. Pour le directeur Aristide TARNAGDA, il n’y a pas de pays invité d’honneur, tous les pays présents sont à l’honneur. En prélude à cette manifestation Panafricaine de huit jours, une conférence de presse, a fait découvrir aux invités et hommes de médias, les préparatifs et la diversité culturelle que regorgent les RECREATRALES.

Une conférence de presse marathon qui a commencé au siège, ensuite la balade s’est poursuivie dans la cour Napam-Béogo en passant par celle des Zida et les OUANGO, jusqu’à l’INAFAC. Des séquences des pièces théâtrales ont été présentées aux journalistes. Enfin, il a été question de présenter des extraits et d’expliquer les deux spectacles prévu pour l’ouverture. Le premier dénommé “Une veillée au Sahel” est une danse chorégraphique dirigée par Serge Aimé Coulibaly. Cette chorégraphie est un cri de cœur au regard de la situation d’insécurité que vit le Faso. Quant au deuxième spectacle qui sera offert pour l’ouverture dénommé “Tu dis PDI” dont la mise en scène est assurée par le directeur Aristide TARNAGDA, est un mélange de danses, de chants et de théâtres. Ce spectacle est également un cri de cœur, mais avec la différence que la représentation sera faite par une cinquantaine de déplacés internes communément appelé les PDI. Ils viendront de tous de KAYA.

Cette conférence s’est terminée à l’INAFAC où se déroulera la cérémonie d’ouverture des 20ans des RECREATRALES, sous la présence du parrain Etienne Minoungou. Le rendez-vous est donc pris le 29 octobre pour l’ouverture.

Nagalo A. Renaud

 

Les plus lus

To Top