Regards

F.A.S.O : GAOUA prépare la 4è édition

Le jeudi 13 Octobre à Gounghin, le comité d’organisation de la 4è édition du Festival des Arts du Sud-Ouest (FASO) a dévoilé les grandes lignes de cette édition qui se tiendra sous le thème : « Les acteurs culturels : Moteur de la cohésion sociale et du développement local durable ». Le promoteur de ce festival en a profité pour clarifier certaines bisbilles dans le milieu du showbiz burkinabè.

 

En effet, du 09 au 13 Novembre prochain, la ville de Gaoua, chef-lieu de la province du Poni dans la région du Sud-Ouest, sera la destination prisée de tous. Cette ville serra en ébullition durant cette période à la faveur de l’une des plus grandes manifestations culturelles de la région. Initiée par le Centre Culturel Force Divine (CECUFODI), le FASO sera à sa quatrième édition.

Plusieurs activités viendront enrichir cette édition selon le promoteur Romuald Pascal PODA dit Petit Jésus à savoir : Le carnaval de la cérémonie d’ouverture matérialisé par une parade des différents festivaliers. Cette parade mettra en exergue les diversités culturelles de la région. La foire d’exposition, un canal au tour du quel, chacun pourra se procurer des produits de la région. Des conférences et formations qui verront la participation des professionnels du domaine en parfaite concordance avec le thème de cette édition. Des spectacles qui viendront agrémenter les soirées des festivaliers chaque soir tout au long du festival. Une grande formation aux Tirs à l’arc ; quand on sait que cette activité est l’apanage des ressortissants de la région.

le promoteur du FASO, Romuald Pascal PODA dit Petit Jésus

La filière culturelle qui sera mise en exergue cette année est l’Artisanat d’Art. Selon le responsable de la communication du F.A.S.O ; « L’artisanat du Sud-Ouest connaît une grande particularité pour son attachement à la valorisation des savoirs faire locaux. Il s’agira pour cette édition, d’initier des formations et des rencontres professionnelles avec des différents intervenants de la filière afin de les rendre plus compétitifs sur le marché »

Entre prestations des troupes traditionnelles de différentes ethnies de la région, des artistes vedettes et modernes seront également de la partie. La liste sera dévoilée ultérieurement.

Malgré la pléiade du nombre des festivals dans la région du Sud-ouest le “FASO“, il ressort que des conflits de leaderships et planification des activités culturels suscitent souvent quelques réactions.

A ce sujet, le promoteur du FASO, Petit Jésus avait presque arraché le micro pour prendre la parole à la conférence de presse. Affirmant qu’il fait partie des pionniers sinon qu’il est pionnier dans l’organisation des activités culturelles, notamment musicales en terme de showbiz au Burkina Faso. « La concurrence et l’hypocrisie ne datent pas de maintenant. J’ai été initiateur de plusieurs manifestations d’envergure nationale ici. J’ai formé et travaillé avec plusieurs acteurs du showbiz tels que Jah Press (Sore Salfo), TTB, Gérard Koala et bien d’autres…Mais certains comportements m’ont poussé à prendre un peu de recul dans le milieu et me consacrer sur les activités du Sud-Ouest. Quant au F.A.S.O, c’est un évènement qui fédère l’ensemble des ethnies et cultures de la région du Sud-Ouest. Donc à priori, nous ne faisons pas de concurrence. Bien au contraire, nous apportons toujours notre soutien à tous ces évènements. L’initiateur du FESCUDA est mon neveu, et son évènement ne s’occupe que des Dagara. Donc je ne vois pas de concurrence ! Dans ce milieu, les jeunes veulent manger…Tous ceux qui viennent dans le show-biz ne respectent plus les devanciers. Ils veulent tous manger. Il faut comprendre… »

La quatrième édition du F.A.S.O aura lieu du 9 au 13 novembre prochain à Gaoua.

Hervé David HONLA

Les plus lus

To Top