Ladies

MISS PETIT MODÈLE 2022 : Cynthia LOMPO rafle la couronne.

Naaba Koom de l’Espace Culturel Dieudonné se déroulait ce Dans une salle bondée de monde, notamment celle de vendredi 07 Octobre 2022, la 2è édition de la grande finale de l’élection MISS PETIT MODÈLE Burkina Faso.

 

Au total 12 candidates se sont présentées à la finale de cette compétition réservée uniquement aux jeunes filles de petite taille (1m50 à 1m65). Elles ont dû passer par plusieurs épreuves pour convaincre le jury présidé par Émilie DIOMA Animatrice télé. Après une chorégraphie d’ensemble réussie, les douze candidates ont fait un premier passage individuel en tenue traditionnelle. Passage qui a abouti à l’élimination de six candidates et poursuivre le concours avec les six finalistes restantes.

Pour départager les six candidates, elles ont effectué un dernier passage en tenue de soirée suivi de discours. À l’issue de la compétition, la candidate N°6 LOMPO Fabiola H. Cynthia a été sacrée MISS PETIT MODELE 2022. Suivie des dauphines  Amandine BAYALA (candidate N°10) et Rose BOUDA (candidate N°4). La candidate Elodie Talato KABORE qui a été la Miss du public. Elle repartira avec un mini-ordinateur offert par l’Ecole Supérieure de Microfinance (ESMI).

Notons que les critères de sélection du jury étaient basés sur l’éloquence, le charme, l’élégance, la prestance, et la tenue traditionnelle. Ainsi, Fabiola Hesling Cynthia LOMPO Etudiante en 3è année Finance Comptabilité âgé de 20 ans avec une taille de 1,59 m pour un poids 48kg repart avec une moto YAMAHA scooter et un bon de permis de conduire.

Toutes les douze candidates repartiront avec une bourses d’étude d’une valeur de 100.000 F CFA offerte par l’ESMI et de nombreux autres lots offerts par les partenaires. Au-delà du concours Miss et des défilés de mode, un grand show a été donné au public qui en demandait encore et encore. La promotrice Roxanne Bamouni NABA et son équipe précisent que pour cette deuxième édition, il y’a une évolution par rapport à l’année dernière ; « Nous allons encore travailler mieux pour améliorer la 3e édition. » affirme-t-elle…« Nous sommes tous différents et chacun de nous a son potentiel qu’on soit grand ou petit » Renchérit-elle.

La Miss promet de travailler en collaboration avec ses dauphines, pour une bonne cohésion sociale, comme le précise le thème de cette édition.

Micaëlle SAM

Les plus lus

To Top