Academy

Boul-Yam PADC sonne la fin des vacances artistiques

Le dimanche 28 août, nous avons été conviés à la clôture de la plateforme festive Boul-yam PADC. Durant tout le mois d’août, des enfants et adolescents ont participé à une série d’ateliers pratiques dans différentes disciplines artistiques sous l’encadrement de professionnels du milieu artistique, culturel et pédagogique.

 

 À l’issue de ces différentes activités, les enfants ont présenté leurs talents et apprentissage devant un grand public à travers une plateforme festive qui s’est tenue du 26 au 28 Août.

Pour cette sixième édition, les activités culturelles retenues étaient ; l’art plastique, le dessin, la danse, le théâtre, les contes, la musique, le chant et la portraiture photographique avec pour thème ” Donner le sourire“.

Ce fut un fabuleux mixage culturel dans lequel chaque burkinabè de l’est, de l’ouest, du centre ou du nord a pu se sentir représenté. Entre instruments traditionnels, théâtre en Moore, chant en Fulfulde, Dioula ou le Binon (danse gourounsis), les participants de Boul-yam PADC ont su mettre en exergue la beauté de la diversité culturelle. Ils ont également exprimé des thèmes d’actualité dans leur spectacle. Tout-cela pour émerveiller le Kilwin Naaba et ses notables, les responsables d’établissements scolaires et les parents d’apprenants présents dans le public.

Ces différentes activités permettent aux enfants de s’imprégner des valeurs civiques et culturelles de leur pays. Les initient aux pratiques artistiques et contribuent au développement de leur créativité. Boul-Yam PADC est un projet né de l’association WAKAT-Ensemble Artistique et Culturel avec pour objectif, de créer un programme compréhensif d’accompagnement et d’encadrement des enfants et des adolescents dans les pratiques artistiques et les découvertes culturelles.

Landry (9 ans)

Landry a 9 ans, a été inscrit cette année pour apprendre à jouer au Djembé. ” C’est la première fois que je participe, c’est très intéressant parce qu’on apprend et on s’amuse. Je vais demander à mes parents de m’inscrire encore l’année prochaine” Conclut-il.

 Jess BASSOLE (Stagiaire)

 

 

Les plus lus

To Top