Entretien avec

Absiko KOTE de MOUHOUN FESTIVAL « Nous avons le devoir de remonter le moral »

Le festival des Arts du Mouhoun acte 06 se tiendra du 27 au 31 octobre 2022 à DEDOUGOU.  Votre presse en ligne est allée à la rencontre du Commissaire général ABOUBAKAR KOTÉ connu sous le nom de ABSIKO KOTÉ le 03 Août 2022.

 

Pourquoi avoir initié ce festival ?

La région de la boucle du Mouhoun est l’une des plus grandes régions du Burkina Faso. Il compte six provinces avec le plus grand nombre d’ethnies. Une grande diversité culturelle à promouvoir. Alors nous avons initié le festival des Arts qui est un cadre d’expressions et de valorisation de toutes les cultures de la Boucle du Mouhoun.

Qu’est -ce que le fleuve Mouhoun représente dans la culture burkinabè ? 

Le fleuve Mouhoun est le plus grand fleuve de la région. Notre région porte le nom du fleuve. Ce fleuve est le plus grand cours d’eau du pays des hommes intègres. Il fait près de 1000 km sur le territoire burkinabè.

Le bassin du Mouhoun est d’une diversité fort appréciable : une véritable richesse faunique, halieutique, et floristique. Elle est ainsi une zone de haute productivité agro-sylvo-pastorale.

“Le bassin du Mouhoun est d’une diversité fort appréciable”

 

N’es-tu pas jeune pour organiser un si grand projet ?

La valeur d’un homme n’attend point le nombre d’année. Je ne suis pas aussi jeune comme les gens le pensent. Le festival est devenu très grand.  Je suis le promoteur, certes, mais pour ce festival, nous sommes une association qui compte plus de 90 membres. Aujourd’hui le festival appartient à toute la région de la boucle du Mouhoun. À chaque édition toutes les 06 régions sont représentées à travers des personnes âgées ressources qui nous accompagnent chaque fois.

Est-ce que tu bénéficies du soutien des fils et filles de la région ? 

On bénéficie de leur soutien, mais pas conséquemment.   Sans leurs soutiens et apports on n’allait pas atteindre la sixième édition.  Nous remercions les bonnes volontés qui nous accompagnent.

Nous demandons toujours aux fils de la région de nous accompagner afin que le festival soit mondial.

Pour cette 6e édition qu’elles seront les grandes innovations ? 

Pour cette 6e édition, en plus de la rue marchande et du plateau artistique, la parade des conférences, il y aura également une formation des managers professionnels. Il y aura aussi un espace récréatif pour les enfants afin qu’ils se sentent concernés.

La situation d’insécurité dans la région ne vous inquiète -il pas ?

La situation sécuritaire du Burkina Faso inquiète tout le monde. Concernant celle de la boucle du Mouhoun, c’est encore plus préoccupant, mais nous avons le devoir de remonter le moral de nos frères qui vivent ces moments difficiles.

C’est une forme de résilience et d’ailleurs l’occasion pour nous, d’interpeller les autorités d’accompagner ce genre d’initiative dans cette période d’insécurité.

“La population de la boucle du Mouhoun sera très heureuse de revoir leur fils Mamadou DIABATE”

L’on annonce justement la présence de l’illustre MAMADOU DIABATÉ. Comment as-tu pu le persuader de venir ?

MAMADOU DIABATÉ est un grand artiste qui est humaniste.  Lorsque nous l’avons approché pour parrainer cette édition il était très content.  Il a promis d’être là.  Il a décidé de nous accompagner.  La population de la boucle du Mouhoun sera très heureuse de revoir leur fils.

La question de ressources financières demeure, comment vas-tu faire face ?

Cette question existe mais, nous trouvons toujours les voies et moyens pour palier à cela. Nous demandons en ce sens l’accompagnement des autorités. Nous avons également des partenaires qui nous accompagnent tout le temps.

“J’invite tout le monde à la résilience”

Pour cette 6e édition quels sont les priorités que vous aurez besoin ?

Pour cette édition notre priorité c’est le plateau artistique y compris les artistes.

Un appel à lancer ?

Le festival des Arts du Mouhoun acte 06 se tiendra du 27 au 31 octobre 2022 à DEDOUGOU. J’invite tout le monde à la résilience, car nous sommes dans un contexte d’insécurité. Le gouvernement a lui seul ne peut vaincre ce MAL.

NDOUONMOU AÏDA 

Les plus lus

To Top