Paroles d'interet

Colloque à Cannes sur le cinéma du futur

Il s’est tenu ce matin dans les locaux du Marché du Film à la Riviera, un colloque sur les enjeux économiques et technologiques des médias de l’audiovisuels du futur. Organisé par les professionnels informatiques et du cinéma européen, il était question de préparer l’industrie cinématographique du monde à rentrer dans une nouvelle ère du 7è Art.

Les images virtuelles conçues par les ordinateurs, les DVD interactifs, l’accès à distance des films par Internet, les salles virtuelles, les hologrammes et bien d’autres… toutes ces nouvelles technologies audiovisuelles seront bientôt à notre portée. Elles sont littéralement en train de changer la perception du cinéma. Ce sont des différents enjeux que les trois panélistes du jour, ont pendant 45 mn, présenté à la centaine des participants présent dans la salle. C’est de façon religieuse qu’ils ont suivi les différents exposés.

« Les mutations de l’offre et les contenus du cinéma actuel modifient notre manière d’appréhender le fait filmique, voire notre conception de ce qu’un film peut constituer et représenter » affirme Laurence Alfonsi, cinéaste et écrivaine.

Ça ne sera donc plus les cinéastes d’avant-garde qui orienteront l’évolution du cinéma tel que nous le connaissons, mais bien les concepteurs des nouveaux moyens techniques qui détermineront les possibilités visuelles, d’une bonne partie des films futurs films. Les théoriciens du cinéma ne pourront pas se passer ou refuser de considérer cette nouvelle donne qui s’annonce. Ces nouvelles technologies seront déterminantes pour les cinéphiles et les critiques, tant du point de vue esthétique, idéologique, que narratif.

C’est une étape importante dans l’histoire technologique du cinéma qui s’annonce à l’horizon. Et dans tout ça, l’Afrique devra-t-elle se mettre également au pas ? Ou devra-t-elle conserver sa tradition et son originalité ?

Hervé David HONLA

Les plus lus

To Top