Live

JAZZ A OUGA a 30 ans !

Le vendredi 29 avril 2022, le festival JAZZ à OUAGA a ouvert ses portes sous le thème :<< 30 ans au service de la musique>>. La cérémonie d’ouverture s’est tenue à l’Institut français de Ouagadougou à 20h30.

Créée en 1992 par quelques amoureux du jazz, l’association Jazz à Ouaga a pour but d’accroître la culture du Jazz. Cette musique née de l’exil noir et aujourd’hui universelle, à travers la formation et l’organisation chaque année du festival de Jazz de Ouagadougou.

En effet, la musique Jazz émerge à partir d’autres genres musicaux, dont le ragtime, la marche, le negro spiritual et le blues, et comporte des caractéristiques telles que l’utilisation fréquente de l’improvisation, de la polyrythmie, de la syncope, du shuffle, du scat et des notes bleues.

Cette musique fête ses trente années (30 ans) à travers un évènement dénommé JAZZ à OUAGA. Et c’est sous le parrainage de Lassiné DIAWARA que c’est ouvert ce trentième anniversaire à l’Institut français. Et pour ce trentenaire une cérémonie a été préparée avec d’abord le discours du président du JAZZ à OUAGA Abdoulaye DIALLO et du directeur de l’Institut français, ensuite une présentation chorégraphique des élèves de Irène TASSAMBEDO, enfin la coupure du gâteau marquant les 30 ans. Durant huit jours Ouagadougou plus précisément du 29 Avril au 7 Mai 2022, va vibrer au rythme du Jazz. Avec beaucoup de scène à travers la ville notamment le village du festival (la place de la nation), l’institut français, et le squash Time, nombreux sont ces artistes qui vont y succéder.

Pour cette ouverture du trentième anniversaire, il y avait la présence des ambassadeurs de Turquie, des États-Unis et de la France, mais aussi des autorités burkinabè à l’image de madame le Ministre de la Communication de la Culture des Arts et du Tourisme, Valérie KABORÉ et bien d’autres anciens ministres.

Présence effective de Valérie KABORE, Ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme

La soirée s’est terminée par les prestations de Patrick KABRÉ du Burkina Faso qui avec ses compagnons nous a fait vibrer au rythme de son Jazz. Pour l’occasion il nous a fait quelques titres de son nouvelle album (Tansoba) qui vient juste de sortir. Pour la fin de la soirée, Cheikh Tidiane Seck du Mali communément appelé ” BLACK BOUDDHA”, une légende de la musique mandingue, un claviériste de renom (jazz) mais aussi multi-instrumentiste. Il nous a fait le plaisir de nous faire ce qu’on appelle une “JAM Session”. Durant cette session nous avons eu le plaisir d’avoir beaucoup d’intervention de nos artistes d’ici de ATT en passant par Tall Moutaga à SMOKEY pour ne citer que ceux-là. Ils ont émerveillé le public par leur talent incomparable.

C’est ainsi que Jazz à Ouaga a chaleureusement fait son ouverture. Une ouverture à l’image de l’âge de ce festival de renommée internationale.

NAGALO. A Renaud (Stagiaire)

 

Les plus lus

To Top