freelance

3è édition du FDUB : Naissance des Awards de la danse

Pendant 72h à Koubri (du 15 au 18 mars), le Festival des Danses Urbaines du Burkina (FDUB) qui est une compétition des groupes de danse avait mis aux prises les férus de cette discipline du côté de l’espace culturel BOAMANI.

 

Le festival était à sa 3e édition ; il était placé sous le parrainage de l’ex maire de Koubri Marcel Zoungrana. Comme un enfant qui grandit, cette édition était plus aboutie et plus réussie que les précédentes. Le promoteur lui-même féru de danse, chorégraphe et un artiste de renom et personnage emblématique du showbiz connu du nom de BEBETO BONGO affirme que, pour cette édition ; il y avait des talents, de la créativité durant tout le festival.

BEBETO BONGO, Maître penseur du FDUB

La vision du promoteur, c’est de valoriser la danse ici au Burkina mais aussi de laisser une libre expression à ces danseurs de s’épanouir dans leur art sans faire recours aux leads vocaux. La finale du festival a vu deux groupes s’affronter il s’agit des LIONCEAUX ET DES POWER FIVE. Et les deux groupes devaient s’affronter d’abord sur une musique imposée, ensuite sur une musique de choix et enfin sur la battle. Une finale palpitante dans la mesure où les deux groupes étaient tous à la hauteur et dignes d’être couronnés champions. Le public de Koubri a même pris parti pour un groupe mais à la fin, c’est la formation POWER FIVE qui a été couronné championne de cette 3è édition. Elle remporte donc la somme de quatre cent mille (400.000 F CFA) et le deuxième groupe naturellement les LIONCEAUX qui remporte la somme de cent mille (100.000 FCFA).

A cette 3ème édition s’est associée la cérémonie des AWARDS DES DANSEURS ET CHORÉGRAPHES URBAINS, qui sera à sa première édition. En associant ces deux évènements, c’est pour donner plus de visibilité à cette discipline parfois mise en berne, affirme Bebeto Bongo.

Cette cérémonie des AWARDS aura eu un franc succès pour une première au Burkina Faso. Tout en exhortant les danseurs et chorégraphes à se présenter à cette compétition aux prochaines éditions, le promoteur profite également de ce succès pour tendre la main aux mécènes et sponsors.

« Je suis content de savoir que la population de Koubri m’ait adopté. J’ai vu comment les compétiteurs se sont donnés et merci à tous ceux qui m’ont soutenu pour la réussite de l’évènement ; aux partenaires et sponsors au parrain qui n’ont ménagé aucun effort pour cette édition » conclut Bebeto Bongo, tout en espérant recevoir davantage l’accompagnement des partenaires pour amener plus haut ce festival et le rendre  encore plus international.

La remise de prix est prévue pour le vendredi 8 avril à la Perle de OUAGA 2000.

NAGALO Renaud (stagiaire)

Les plus lus

To Top