Live

AFROBEAT 10 : QUERIS B, la révélation du festival

La musique est capable de rassembler les gens, de créer du lien, de transmettre des émotions, de raviver des souvenirs, de donner de la force, de l’énergie, de déstresser. Elle soignerait même certains maux. Bref la musicothérapie est actuellement en plein essor. Nous avons pu le constater durant cinq jours du côté du monument de la Paix à Tampouy à la faveur de la 10è édition du Festival AFROBEAT qui a eu lieu du 16 au 20 mars dernier. La révélation musicale majeure de cette édition est indiscutablement, l’artiste QUERIS B.

 

Un tel festival à l’image d’AFROBEAT est souvent des plateaux révélateurs de certains artistes en herbe qui trouvent une aubaine de se frotter aux autres plus aguerris et surtout face à un public nombreux, pour la plupart très exigeant. Jouer par exemple sur un même plateau et dans les mêmes conditions que ; Bil Aka Kora, Smarty, Maate KEITA, ou encore Dez Altino, c’est u CV qui s’enrichie.

La musique est un art unique. Contrairement à une pièce de théâtre qui peut nous parler dès la première lecture intérieure ou à un tableau qui, en l’espace d’une seconde, peut se fixer à jamais dans notre mémoire, la musique ne se réalise pleinement que lorsqu’elle est jouée ou chantée par des musiciens capables de la déchiffrer.

 

Quand un jeune artiste en herbe décide d’abord d’en faire une passion, pour en devenir un métier, les résultats sont toujours probants. L’artiste QUERIS B avait été programmé au Festival AFROBEAT, pas comme une guest star, mais comme l’espoir de la musique burkinabè. Au final, il a démontré que désormais, on peut compter sur lui, peu importe la formule.

Harouna Kamboulé de son vrai nom avait sorti en aout 2021, son premier maxi intitulé « IROU » comme pour dire d’aller de l’avant. Neuf mois plus tard, tout semble rouler comme sur les patins à roulette. L’artiste est sollicité sur de nombreux plateaux musicaux. Pas une semaine ne s’écoule sans que ce ressortissant Dagara, ne défraie la chronique dans un spectacle.

QUERIS B a dompté la foule

C’était au tour du Festival AFROBEAT, de faire une fois de plus attendre parler de lui. Certes, QUERIS B engrange de nombreux fans, mais de là, jusqu’à oser jouer en live le tube révélateur « L’ARGENT », personne ne s’y attendait. Il a même su créer cette osmose entre le public, les musiciens et lui, en demandant à ses fans d’entonner leur tube phare. C’est finalement en chœur et à l’unisson que l’artiste a chanté les principaux tubes de son maxi.

Dans une harmonie parfaite et une mise en scène digne d’un artiste habitué des scènes live, QUERIS B a grapillé de nombreux admirateurs, notamment chez les promoteurs et directeurs des festivals présents au festival.

La balle est désormais dans le camp de son équipe de production et de management afin qu’il surfe sur cette série de vagues à succès pour hisser leur poulain sur de nombreuses scènes de ce calibre.

Hervé David HONLA

 

Les plus lus

To Top