Academy

YAAR MUSIC : Des concerts live au bonheur des mélomanes

La 1ère soirée du SOKO Festival s’est tenue ce mercredi 12 janvier 2022 au Goethe Institut, une structure qui accompagne l’évènement depuis 4 ans. Il lance de ce pas sa 7ième édition et le YAAR MUSIC.

Ibrahim Keïta, promoteur du SOKO Festival

Un pari réussi pour les organisateurs et une soirée jalonnée d’allocutions de reconnaissance, de renforcement de partenariat, et surtout de concert pour le bonheur du public venu nombreux.
C’est le groupe Sahel Root du Mali qui a ouvert les portes de ce concert. Il est suivi par le groupe Ouadez du Niger , Suprême Nabiga du Burkina Faso, Pedro Kouyaté du Mali. Ils ont ouvert le Yaar Music tout en communiant en live avec un public au rendez-vous.

Le groupe Sahel Roots

IbrahimKeïta, promoteur du festival, a fait une mention spéciale aux artistes et groupes du Mali présents, car malgré la fermeture des frontières des pays de la CEDEAO avec leur pays, ils ont tenu a effectuer le déplacement. << Le petit bilan de cette première journée, on dira que la journée c’est bien passée mais toujours préparative. Les partenaires sont venus avec un petit retard, ce qui explique le démarrage tardif de la soirée. Sinon tout va bien. Aujourd’hui on a eu une formation, un master classe en batterie, demain ça sera en basse et la formation professionnelle sur le droit des artistes, leur rôle et celui du manager >> a t’il ajouté.

Pfaffernoschke Andreas, Ambassadeur d’Allemagne au Burkina Faso

<< C’est un festival super. Il montre la vitalité de la culture burkinabè, que Ouagadougou est la capitale culturelle de l’Afrique de l’Ouest, que la musique est dans le cœur de tous les africains. J’ai beaucoup apprécié l’initiative. Le promoteur fait un gros travail et je suis enthousiaste>> indique Pfaffernoschke Andreas, Ambassadeur d’Allemagne au Burkina Faso depuis Août 2020.

Le groupe Ouagadez

A Kandy Guira, artistes musicienne présente à cette soirée de s’exprimer en disant ceci:
<< J’ai beaucoup aimé cette ouverture du  festival, je suis très contente et fière surtout que je suis invitée. C’est une superbe programmation et de taille. Félicitation à Ibrahim keïta pour cette initiative. On en avait vraiment besoin au Burkina pour promouvoir la culturel>> .

L’artiste Pédro Kouyaté

Étaient également présents, le Directeur Général du Goethe Institut, le représentant des professionnels venus d’Europe Vincent Illé, le représentant des professionnels venus d’Afrique Mohammed Kouyaté et le Représentant des professionnels burkinabè Jean Marie Nabi. Ce dernier à transmis les mots de madame Valérie Kaboré, délégué consulaire représentant les Industries Culturelles et Créatives auprès de la Chambre du Commerce burkinabè en ces termes << elle aimerait avoir des séances d’échanges avec les professionnels présents pour l’occasion, afin de voir comment la chambre du Commerce peut  participer à cette dynamique>>.
Notons que le plateau musical de ce soir était gratuit. Il en a été de même pour le lendemain où a eu lieu la deuxième soiree à l’institut français, avec des artistes comme Bomas Keita, CHARLE OZZO du Togo, KOUDY FAGBEMI du Benin, ATT & SISSAO, etc.

Les publics ont consommé sans modération toutes ces variétés musicales, issues de la sous région ouest africaine. Ils n’ont pas été avares en applaudissements et certains ont même esquissé des pas de danses sur la scène.
Yaar Music se poursuit donc jusqu’au samedi 15 janvier du côté de l’Institut français.
L’objectif de ce projet est de mettre en place une plateforme pour une collaboration Nord Sud, afin de  développer la musique africaine.

Yenntéma Priscille

Les plus lus

To Top