Academy

OUAGADOUGOU : Le SOKO FESTIVAL s’annonce à grand pas

Oxygène Mag s’est entretenu ce mardi 11 janvier 2022 avec Ibrahim Keita, promoteur du SOKO FESTIVAL et du Yaar Music. Il est artiste musicien. L’objectif était d’échanger sur le festival et les grandes innovations de cette année.

Ce festival tiendra sa 7ième édition du 13 au 15 janvier 2022 à l’Institut Français. Il est né de la volonté pour le promoteur, d’apporter une innovation en termes de festivité au Burkina Faso. C’est un festival de jeunes talents et émergents. Il ressort de cet entretien que le SOKO FESTIVAL programme chaque année une cinquantaine d’artistes, du Burkina, de la sous-région et de l’international. Cette diversité a pour but d’embellir l’art musical national.
Au programme de la 7ième édition, des master-class, des formations, des scènes découvertes, des scènes d’artistes confirmés. La grande innovation pour 2022 est la mise en place du Yaar music, qui est un marché des arts de la scène et du spectacle vivant ouest africain. De nombreux professionnels convergeront de cette partie de l’Afrique vers le Burkina Faso.


Les objectifs du Yaar Music, sont la création de réseau, d’un cadre de rencontre, d’échange sur différentes problématiques que vivent ces pays, de frayer un chemin pour les jeunes artistes, de faciliter l’accès à des salons et marchés internationaux, d’être une interface pour protéger les producteurs et promoteurs de la filière musique de prendre aussi les risques avec leurs artistes, de permettre aux jeunes promoteurs africains de rêver grand.
« Aujourd’hui dans la sous-région avec tous les problèmes liés à l’insécurité et à la covid, c’est très compliqué de produire un album en tant qu’éditeur et producteur et arrivé à démarcher auprès du monde entier. Je pense que si on permet de faire des collaborations, des partenariats avec d’autres structures d’ici et d’ailleurs, les professionnels du sud rêveront plus grand et auront un point de chute pour pouvoir positionner leurs artistes à l’international » avoue Ibrahim Keita.
Aussi, il indique qu’une coalition sous régionale a été faite dans ce sens avec des acteurs de la filière musique. Pour les années à venir, cela sera fait pour la filière danse. Beaucoup de partenariat avec des salles de concerts, des festivals des pays d’ici et à l’international, des associations, des ambassades, en tout une cinquantaine de partenariat ont été signés.
Pour le SOKO FESTIVAL 2022, il y au total 27 artistes et groupes de musiques de la sous-région qui sont programmés. Ils viendront du Burkina Faso, du Bénin, du Togo, du Mali, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Tchad, etc. Parmi eux Mariam Koné, le groupe Kosaba, Koudi Falbeni, Mariam Bissongo, Zabda, Pédro Kouyaté et bien d’autres.
L’idéologie du promoteur Ibrahim Keita sur ce projet, est ‘’Etre ensemble pour mieux se défendre et consolider la musique sous régionale’’. Ses vœux pour l’année 2022, sont qu’il ait la sécurité, la santé, la paix, le pardon, la stabilité et le partage au niveau de la sous-région.

Yenntéma Priscille

Les plus lus

To Top