Academy

Entrepreneuriat : des jeunes echangent sur les domaines d’investissement au Burkina

La salle du CENASA de Ouagadougou a accueilli dans la matinée de ce Mardi 28 Décembre 2021, une conférence organisée par des burkinabè de la diaspora Américaine, plus précisément de l’état de Houston. Les échanges ont porté sur le thème : Comment et dans quel domaine investir au Burkina?

La conférence publique dénommée Diaspora Networking est une première édition organisée par des jeunes burkinabè de la diaspora américaine, revenu dans leur pays pour embrasser le domaine de l’entreprenariat. Venus avec l’ambition et plein d’atouts pour apporter leur pierre à la construction de leur pays, ces jeunes ont fait appel à d’éminents entrepreneurs tel que Abdoul Karim Bandé et Lionnel Bilgo. Ce fût un cadre de rencontre et de partages entre entrepreneurs ou futures entrepreneurs de la diaspora et ceux du Burkina. La conférence était ouverte au public avec des frais de participation s’élevant à 15000fcfa.

Avant que chacun des deux orateurs ne prennent la parole, une minute de silence a été observée à l’endroit des frères tombés au front à cause de la situation sécuritaire.

De la communication de Abdoul Karim Bandé promoteur de l’IST Ouaga 2000, il ressort que tous les travailleurs salariés sont des pauvres. Selon lui, pour être riche, il faut investir et générer des revenus sans être forcément présent. Il exhorte les jeunes à la patience, à la rigueur et à une bonne gestion du temps. Comme clés de sortie, il faut l’épargne, la souscription à des produits d’assurances, et la prise de participation ( comme actionnaire) dans les entreprises. Il a également fait cas de l’immobilier qui peut booster les revenus. Celui qui peut entreprendre selon le coach, c’est le jeune, celui qui a un tempérament à ne jamais abandonner, c’est le chômeur, celui qui n’a pas d’autres choix. Pour finir, il a soutenu qu’il faut avoir une compétence relationnelle, des formations, et un mentor pour réussir dans le domaine.

Quand à Lionnel Bilgo, il soutient que rien ne se fait de façon spontanée. Selon lui faut la démarcation et l’innovation pour réussir dans l’entreprenariat. Il a mentionné le domaine du niche qui est le fait d’investir et d’innover dans un domaine où on est presque seul. Il faut observer les secteurs, pour ne pas faire comme tout le monde.

Madame Sagnon de Coris Bank, venu à titre personnel, s’engage à plaider au près de la hiérarchie pour un éventuel partenariat à la prochaine édition.

Micaëlle SAM (stagiaire)

Les plus lus

To Top