Live

Smarty : le dompteur des stades

Le 20 novembre dernier, l’artiste rappeur SMARTY, a donné un concert géant au stade municipal de Ouagadougou. Durant cinq heures d’horloge, le public a communié avec l’auteur de « l’Odyssée » et les artistes invités. 

C’est dans un stade anxieux au début, que le staff de « ALLONS ECHOUER AU STADE » a lancé le concert très attendu de l’année 2021. Smarty avait donné rendez-vous à tous les mélomanes au stade municipal de Ouagadougou ce 20 novembre 2021. L’animation musicale était assurée sur les platines par DJ Abdel. Les musiques rap retro telles que ; Faso Kombat, Dumba Kultur, Cysbi et Eldji, Smokey et tant d’autres… ont été continuellement distillé en attendant le lancement des hostilités. Le public s’est retrouvé sans difficultés, dans ce registre d’avant-propos.

Avec Smockey et Askoy

Smarty fera sont entré au grand étonnement du public à 22h pour ouvrir son spectacle.  Certains fans s’interrogeaient sur la pléiade des artistes annoncés pour ce concert ? Les artistes cités pour accompagner la tête d’affiche auraient-ils boycotté son spectacle ? Il n’en n’était rien.

Le duo Alif Naaba et Smarty

Smarty a ainsi commencé à égrener ses classiques tels que : « Chapeau du chef », « Bienvenue chez moi » ou encore « Afrikan kouleurs ». Les mélomanes ne se sont pas fait prier pour rentrer en fusion avec leur artiste.  Le concert a vu la présence de grandes têtes du showbiz burkinabè à l’instar de Salif Soré, Commissaire Général des Kundé, Papus Zongo, Floby , Ibrahim Zerbo et bien d’autres.

A l’heure où la monotonie et l’inquiétude se lisaient sur les visages, c’est en ce moment que la star du jour rentra dans la seconde articulation de son concert.

En effet, en pleine prestation l’on entendit Frère Malkhom sur le tube de Smarty, puis les autres ont pris le relai ; Fleur Ouédraogo, Alif Naaba, Smokey, Askoy, Duden’J en guise de cocktail musical original et hallucinant !

En hommage aux FDS, Smarty s’exprime à genoux

Dans la troisième phase de son intervention, après l’hommage rendu à la Nation et aux FDS, l’ex transfuge du groupe Yeleen a officiellement transmis son « chapeau » à la jeune génération du rap avec la participation de bons nombres d’entre eux : Kayawoto, Amzy, Audrey, Aldrich, Limachel, Joe Le Soldat, Toksa, Young Ced…Une véritable osmose entre les artistes (ancien et nouvelle génération), Smarty et le public sur un tube unique. Le spectacle s’est progressivement transformé en une liturgie œcuménique.

Avec la jeune génération, Toksa et Young Ced

En somme, ils sont tous venus soutenir l’homme qui leur avait fait la promesse, de défier le stade municipal sous un angle biaisé de la communication. Il aura ; au regard de l’affluence et de la communion, relevé le défi. Les plus jeunes et les artistes humoristes ont aussi apporté leur contribution sur scène.

Askoy, Duden J et Lickma, ses acolytes de toujours

L’autre touche particulière qui rehaussa l’image de ce concert est survenu au moment d’entonner le tube « Voyager » en collaboration avec le groupe Magic System. Asalfo, Tino, Manadja et Goude ont pris d’assaut la scène de Smarty. Le public en extase, fut emporté par un délire de joie.

La grande apothéose avec Magic System

Emotions dans tous les sens : pleurs de joie, rires, danses, embrassades, sauts, chants, pirouettes, selfi etc. tout y était dans le public, qui est d’ailleurs est resté jusqu’au tout dernier tube « 500 raisons de… »

Mission accomplie!

Hier avec le groupe Yeleen et aujourd’hui en solo, Smarty vient encore une fois d’écrire son nom dans les anales des stades au Burkina Faso.

Hugues Fabrice (Stagiaire)

 

 

Les plus lus

To Top