Fashion

King Black (Artiste musicien) : « Nos artistes doivent soigner leur habillement »

Artiste musicien, Acteur de cinéma, scénariste, conseiller vestimentaire etc. Moussa Baguian dit King Black est un acteur culturel aux multiples apparences. Ex sociétaire de l’écurie Shamar Empire qu’il a quitté en catastrophe, il nous parle de son dernier single et surtout de son omniprésence dans plusieurs filières culturelles. Il revient également sur le style vestimentaire de nos artistes musiciens. Entretien exclusif réalisé en octobre 2021.

 Comment on t’appelle à l’état civil ?

Je me nomme BAGUIAN MOUSSA dit King Black, mon nom d’artiste.

D’où provient ton nom d’artiste King Black ?

KING BLACK parce que je suis un Roi et Black c’est ma fierté d’être noir ou Black.

Artiste aux plusieurs casquettes, comment peut-on te définir ?

Je suis artiste musicien, acteur comédien, scénariste, réalisateur. Je suis également conseillé vestimentaire.

Comment l’histoire de la musique a commencé ? 

L’histoire de la musique a commencé dans les années 1998-1999.  J’admirais les rappeurs et musiciennes comme Basic soul, Oumou Sangaré. Oumou Sangré par exemple m’a séduit par sa voix et les autres rappeurs français par leur flow. J’avais formé un « possee » dénommé le groupe ‹‹ Fanga dew››.

 

Quelle est ta discographie ? Nombre d’albums ? Nombre de single et collaborations ? 

J’ai fait sortir un album en 2012 à « Power média » du côté de Pissy

Tu faisais partie de l’écurie de Shamar Empire. Pourquoi l’aventure s’est tristement terminée ?

Par ce qu’à un moment donné, il faut prendre ses responsabilités. Moi j’ai des rêves et je dois continuer à évoluer dans ma vie. J’ai un chemin déjà tracé. Je suis partie pour voler de mes propres ailes. Je me suis beaucoup battu pour cette entreprise, mais au final, je n’ai pas été satisfait des résultats. Donc j’ai préféré partir.

On te voit aussi dans le cinéma. Quel rôle joues-tu dans le 7eme Art ?

Je suis acteur de cinéma, j’ai joué dans plusieurs films notamment : « L’œil du cyclone » de SÉKOU TRAORÉ et bien d’autres. Bref, je suis un professionnel dans le monde du cinéma africain. Je forme également en animation dessin animé, chez Gaston KABORÉ à l’institut IMAGINE.

Tu es également responsable d’une ligne de vêtement. Qu’est ce qui fait sa particularité ? 

La particularité est d’être unique en son genre en habillement c’est une marque internationale et c’est ce qui fait sa particularité. Je suis conseiller vestimentaire et j’arrive à écouler les vêtements de marque hors du Burkina Faso, Europe, USA, Asie, Afrique etc.

Tu viens de mettre sur le marché du disque, un nouveau single. De quoi parle-t-il ?

Mon dernier single est intitulé « Kon yalyé » qui veut dire « jamais abandonner ». Pour dire à la jeunesse d’aller jusqu’au bout de leur rêve. Ne jamais abandonner ! Je suis en featuring avec Maman SIDPAGNÉTÉ. Nous allons faire le clip d’ici la fin de ce mois de l’année.

Je voudrais faire un coucou à Mr Hervé David Honla PDG de OXYGÈNE GROUPE qui m’a beaucoup soutenue sur tous les plans dans ma vie.

Mes remerciements également à Walib Bara ex Directeur du BBDA, qui m’a beaucoup encouragé. Je lui souhaite prompt rétablissement.

J’invite les managers à me contacter pour que je puisse leur prodiguer des conseils concernant l’habillement de leur artistes musiciens et autres. L’artiste musicien doit soigner son habillement. Vous pouvez me contacter au 70-00-26-58.

Aida N’Douonmou

 

Les plus lus

To Top