Academy

72 heures du Faso Dan Fani: les acteurs echangent sur sa contribution dans l’économie du Burkina

La toute première édition des 72 heures du Faso Dan Fani se passe à Ouagadougou. Elle a officiellement ouvert ses portes le jeudi 11 Novembre 2021 et se poursuit jusqu’au 13 Novembre 2021 . Au menu de cet événement était un panel, qui s’est déroulé ce jour 12 Novembre dans le site du SIAO ( Salon International de l’artisanat de Ouagadougou.

Sous le thème de « contribution du Faso Dan fani dans l’économie du Burkina » , le panel a été animé par plusieurs autorités dans le domaine de la culture, de l’artisanat, de l’économie et des finances. Parmi eux, la représentante du ministère de la culture : Mme Bangou née Koho kabou Eveline, le DG de la chambre des métiers de lart du Burkina Faso : Seydou Tou, Louise Anne Go modératrice et ministre déléguée en charge de l’artisanat, Justine Kafando présidente de la FENATI.

Chacune de ces autorités a procédé, a dévoilé le programme de son domaine en rapport avec la promotion du Faso Dan fani et de sa contribution à l’économie du pays.

Les panélistes ont présenté au public, composé des femmes tisseuses venues des 13 régions du Burkina et de la presse, les grands axes de la Fédération nationale des tisseuses du Burkina et toutes les politiques entreprises dans leurs domaines pour valoriser et promouvoir le Faso Dan fani. Ils ont indiqué que des initiatives ont été et sont en cours d’exécution et en cours d’élaboration pour le secteur de l’artisanat , plus précisément le Dan fani. Par ailleurs, ils ont fait cas d’un accord cadre, signé le 23 septembre dernier lors de la concertation nationale.

Selon le Directeur général de la chambre des métiers du Burkina Faso ( CMBF) un travail est fait par le centre de propriété industrielle pour limiter la contrefaçon des motifs des pagnes. Il a parlé du label qui a été créé, dont les motifs sont conciliés dans un catalogue protégé et qui singularise le Faso Dan fani Labellisé.

Quant à la représentante du ministère de la culture des arts et du tourisme, elle a fait cas de deux fonds existants destinés aux tisseuses, pour leur permettre d’accroître leurs travaux.

Le Directeur de la CMBF est revenu sur l’accès des artisants à la commande public soit 21482 pagnes commandés au près de la FENATI . L’une des conditions d’accès aux marchés publics, est qu’il faut disposer d’une carte professionnelle d’artisans.

Micaëlle SAM (stagiaire)

Les plus lus

To Top