Paroles d'interet

Marché International du Cinéma et de l’Audiovisuel (MICA)

La Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, en compagnie de son collège le Ministre de la Santé, ont tenu à faire un tour au MICA. Cette visite a eu lieu au siège du FESPACO cet après-midi du 19 Octobre 2021. Le but était d’échanger avec la presse et surtout,  féliciter et remercier tous ceux qui ont contribué à la réalisation de cette biennale.

Prenant la parole, Docteur Elise Foniyama
Ilboudo /Thiombiano a d’abord formulé ses remerciements à l’endroit du Chef de l’Etat burkinabé, d’avoir permis que la 27e édition du FESPACO se tienne, malgré les conditions sanitaires et sécuritaires. Puis, elle a remercié le président de la république du Sénégal, pour avoir accepté que son pays soit celui invité d’honneur. Elle a aussi remercié tous les invités, les cinéastes d’Afrique et du monde entier, car ce n’était pas évident mais toutes les catégories sont présentes. Les producteurs, les comédiens, les cinéastes, et tout le monde du cinéma.

Quand au Ministre de la santé, le Professeur Charlemagne Ouédraogo, il a également félicité sa collègue pour sa bravoure, avant de préciser qu’il s’est assuré de la fonctionnalité du dispositif sanitaire qui accompagne l’organisation du festival. Il fait appel à tous ceux qui ont des productions en rapport avec la lutte contre le corona virus, à venir coopérer avec lui. <<S’il n’y a pas, j’encourage à développer des initiatives de productions cinématographiques en rapport avec la lutte contre la covid. Ceci est très important car le monde entier se porte très mal en raison de cette pandémie>> a-t-il soutenu. Il souhaite maintenir des partenariats gagnant-gagnant avec de tels cinéastes.

Toujours selon le ministre de la santé, si le festival se tient actuellement et non en Février passé, c’est à cause de la pandémie. C’est en luttant ensemble contre cette pandémie qu’on pourra retrouver la sérénité et ramener la résilience à tous les niveaux.

Au Marché international du cinéma et de l’audiovisuel se trouve des producteurs, des cinéastes, tous ceux qui sont dans le domaine pour échanger, vendre, et pour développer des stratégies dans le but de faire émerger le cinéma Africain. On y trouve toute sorte de films africains et de la diaspora, réalisés par des Africains . La ministre affirme ainsi son soutien et sa disponibilité aux acteurs du cinéma.

Micaëlle SAM (stagiaire)

Les plus lus

To Top