Regards

Atelier de réflexion pour la valorisation de notre musique traditionnel

Dans le cadre des RENCONTRES MUSICALES AFRICAINE, s’est tenu durant 2h de temps, un workshop entre différents acteurs de la culture. Il a eu lieu a l’Institut Goethe ce samedi 16 octobre 2021. Artistes, journalistes, consultants culturels, producteurs et managers d’artiste, voilà le parterre d’invités qui ont débattu sur la problématique : VALORISATION DIGITALE DU PATRIMOINE MUSICAL TRADITIONNEL.


Le débat a été articulé autour de 3 axes. LE DECORTICAGE de la question, L’ECHANGE D’IDÉE ET LA CONTRADICTION ET ENFIN LE RAPPORT DES DÉBATS PAR un rapporteur désigné parmi nos 6 invités autour de la table. L’objectif principal est la recherche de solutions pour valoriser le patrimoine musical traditionnel. Et ce, grâce aux nouveaux outils digitaux pour le rendre accessible à un large public.
Lors de l’atelier, Kantala, Zibas, Youssef Ouédraogo,George Damien, et Soré Samossa ont accouché d’un projet, dont l’objectif est la sauvegarde du patrimoine musical traditionnel. Son élaboration passe par des actions comme: répertorier et classifier les artistes et les instruments, digitaliser leurs travaux, mettre en valeur des œuvres à travers le marketing digital et la sensibilisation. Voilà la quintessence des travaux de ce jour a l’institut Goethe. Une chose est sur le projet sera mis en place et c’est justement l’objectif que les REMA visent à travers cette rencontre autour de la musique traditionnelle Burkinabé.
Rendez-vous est pris pour les prochains REMA avec pour ambition, au moins une phase test du projet, nommé BUUD REEM.

Hugues Fabrice (stagiaire)

Les plus lus

To Top