interview avec

A 24h de son spectacle : Prince ZOETABA répond à OXYGENE MAG

C’est avec un air décontracté que nous avons rencontré le parrain artistique de l’artiste ASSMO, Adama Prince ZOETABA au cours d’un point de presse. C’est un secret de polichinelle car il prépare dans 48h, la NUIT du FEELING MAN au CENASA. Un concert spécial qu’il offrira à son public sous le thème « Cohésion sociale et respect des valeurs républicaines ». Il a volontairement bien voulu se prêter à nos questions en exclusivité.

 

Tout a commencé en 1990 pour vous dans la musique 21 ans après, quel bilan ?

Je dirais que le bilan est très positif parce que je suis en bonne santé et j’arrive à produire de bonnes œuvres que les mélomanes apprécient.

“Djaidgo” fait partie de vos tubes à succès qui a engendré un concept. De quoi s’agit-il ? Comment il est né ? 

Disons que le « djaidgo » est un genre musical que j’ai créé pour que, au moins au Burkina Faso nous ayons notre genre musical à connotation urbaine.

 Après votre tournée en 2019 qui a été entachée par le COVID et l’insécurité, comment finalement vous avez pu l’organiser ? 

À cause des attaques terroristes et le COVID19 la tournée n’a finalement pas eu lieu et c’est d’ailleurs pour ça que nous avons décidé de faire un concert Live VIP au CENASA pour communier avec les FANS.

A 48h du concert FEELING MAN, où en êtes-vous avec les préparatifs ?

Actuellement tout est fin prêt pour le concert, nous avons déjà vendu presque tous les tickets et je crois que si ça continue comme ça jusqu’à samedi matin, nous allons faire un ” CONCERT GUICHET FERMÉ “.

Comment peut-on se procurer encore les tickets d’entrée, pour les retardataires ? 

Pour les tickets, on peut se les procurer chez YAYBI au 74247473 dans le maquis restaurant AVALLON, et au niveau du CENASA.

A quoi devrait-on s’attendre le 1er octobre ?

Tous ceux qui feront le déplacement seront émerveillés parce que moi PRINCE ZOETABA, je suis une bête de scène.

 Aïda N’DOUONMOU

 

Les plus lus

To Top