Regards

Ramzy Gabbana : Le retour !

L’artiste Ramzy Gabbana est de retour sur la scène musicale avec son album ‘’Soleil’’. Un album de 14 titres où l’artiste laisse voir plus de 5 concepts qu’il a créés. La dédicace a eu lieu au Bar King Waguess/ Zempassogo, le vendredi 17 septembre 2021.

 

Ramzy Gabbaba, après 5 ans de silence dans sa carrière musicale, il revient en 2017 avec de nombreux projets. Ce silence s’explique par de multiples accidents inexplicables que l’artiste a connus à un certain moment de sa carrière. Parmi ses projets, il était prévu des singles, des duos et des featuring. Il enregistre une chanson avec Serge Benaud. Malheureusement, sa collaboration avec la maison de production Shamar Empire, sur qui il comptait pour réaliser ses projets musicaux au Burkina, n’a pas abouti. Il va donc évoluer en autoproduction pour faire sortir son album ‘’Soleil’’ en y insérant des tubes qui existaient déjà, qui ont eu du succès et ont donné la force à l’artiste, tels que ‘’Mamouchka’’.

Lors de cette conférence de presse, les journalistes ont tenu des observations sur le fait que l’album contient beaucoup de dédicaces. Des titres en honneur du PDG de Ebomaf, « Maman Adja Ami Ouédraogo », « Jonathan Pitroipa, Lisa Bonkoungou », « Amed Traoré », « Colonel Ouattao ». « C’était prévu que je fasse d’autres titres comme du rap, du zouk, du reggae et même de la Rumba et featuring en mooré. Mais Shamar Empire et moi on ne sait pas entendu à la fin. Le ok était déjà là pour le PDG mais le DG et moi on ne sait pas compris. Donc j’ai décidé de me produire personnellement, voilà pourquoi je n’ai pas pu enrichir mon album comme je le voulais » répond l’artiste.

Il a donc dû laisser certains titres à la maison de production et produire d’autres. Certes l’auto production ne lui a pas permis d’enrichir son album avec des thématiques, mais ces dédicaces ont un sens selon l’artiste. « Déjà quand on dit Colonel Ouattao, c’est mon oncle, c’est la famille. Quand on dit maman Adja Ami, celle qui m’a adopté, c’est ma famille. Amed Traoré le panamien, il était revenu de la France et c’est lui qui m’a mis en contact. Ça fait partie du marché du coupé décalé. Voilà pourquoi j’ai inséré quelques titres comme spot, comme on le dit » explique l’artiste.

En outre, l’album est chanté en français et en dioula. Le titre phare de l’album c’est ‘’Libérer’’. Où il parle de nos problèmes au Burkina dû au terrorisme. Un concept de dance qui accompagne le souhait que le Burkina se libère de ce fléau.

Les autres titres sont :

  • Q de poulet, chanté featuring avec Serge Beno,
  • Dance my music, parle d’amour,
  • Pintata,
  • Fait le malin,
  • Instru RDC,
  • Le show en Afrique.

Le clip du titre phare ‘’Libérer’’ a également été présenté aux hommes de média. Son style de prédilection est le coupé décalé. Par ailleurs, l’artiste a rendu hommage à Hervé David Honla, qu’il appelle affectueusement le Père, pour le soutien et les conseils, qu’il a eu de sa part, tant dans ses moments difficiles que dans ses beaux jours. Le tout premier CD a été payé à 120 000 FCFA lors de la dédicace.

Yenntéma Priscille

Les plus lus

To Top