Academy

C.F.R.A.V: La lauréate Nadine Dionou confirme

 ‘’Mon petit monde’’, un spectacle de théâtre qui vient clore le projet Pépinière Artistique Plurielles (PAP). Un projet qui, avait pour but d’initier les jeunes filles de l’école de théâtre Jean-Pierre Guingané sur la démarche de recherche artistique. Cette soirée de clôture a eu lieu le lundi 30 Août 2021 à l’Espace Culturel Gambidi.

Nadine Dionou est la lauréate de Pépinière Artistique Plurielles (PAP) 2021 avec son projet ‘’Cri Placenta’’. C‘est de son projet qu’est né le spectacle de théâtre ‘’Mon petit monde’’. Un spectacle qui a clôturé le projet Pépinière Artistique Plurielles (PAP).

Au total 10 filles étaient sélectionnées pour prendre part au programme et c’est elle qui a convaincu les membres du jury.

“Cri de placenta” de Nadine Dionou

Aussi, un spectacle qui traite d’une actualité que nous voyons tous. Les femmes déplacées ou en difficultés suite au terrorisme. Sur la scène, les comédiennes incarnent deux femmes victimes du terrorisme, déplacées dans un camp. Leur tâche quotidienne, le ramassage des noix de karité. Pendant ce ramassage, elles ont fait voyager le public présent, dans leur souvenir d’enfance, des moments heureux avec leur proche et famille. Des personnes chères qu’elles vont malheureusement perdre dans les actes ignobles des terroristes. Elles racontent leur histoire, avec des mots qui touches, au rythme du corps porteur de message fort, tout en souhaitant voir le soleil se lever et sans trembler. « On a travaillé avec les femmes déplacées et en difficultés dans le cadre de ce projet. Ce spectacle a été construit par elles-mêmes. Il n’a pas été inventé, mais c’est issu de leurs vécus. Certes on a ajouté de petits ingrédients pour donner du goût. Moi et ma collègue on a effectué une semaine de recherche avec elles. Ensuite toute l’équipe est allée échanger avec les femmes déplacés » explique Nadine Dionou, l’auteur du spectacle et lauréate du programme.

Remise des attestations aux apprenantes par Claude Guingané, Directeur de l’Espace Jean-Pierre Guingané

Elle avait été inspirée par ce phénomène depuis 2017 mais n’avait pas les moyens de réaliser ce projet. Cela est devenu possible grâce au projet Pépinière Artistique Plurielles. Par ailleurs, Nadine Dionou est comédienne, danseuse, performeuse et membre de l’association Teeltaba, qui s’occupe des femmes en difficultés.

En outre, Claude Guingané, Directeur administratif de l’école supérieur de Théâtre Jean-Pierre Guingané et également le Directeur de l’Espace Culturel Gambidi, sort très satisfait après la découverte du projet de la lauréate. « On a la formation en théâtre à l’école Jean-Pierre Guingané. Nous avons donc écrit un projet de recherche artistique qui concernait les jeunes filles de l’école. Donc une dizaine de filles de l’école ont pris part. On a souhaité les former dans aux outils de recherche scientifique et artistique. Donc elles ont eu plusieurs modules sur ces questions pour être outillées, afin de pouvoir elles-mêmes trouver des idées de recherches. Chacune devait aller trouver une idée, l’approfondir et la traduire en langage artistique. Un jury a évalué leur travail, et c’est le projet de Nadine Dionou qui a été retenu. Les autres projets étaient très bien mais on ne pouvait pas tous les financer » affirme-t-il.

Le sujet de la pièce portait sur les femmes déplacées suite au terrorisme

Arriver à formuler et développer l’idée qu’on a eu à la base, a été le signe de la compréhension de la démarche de recherche scientifique des filles qui ont pris part au projet. Elles maîtrisent donc désormais tout le processus de création artistique.

“On a souhaité les former dans aux outils de recherche scientifique et artistique” Claude Guingané

En rappel la formation des jeunes filles a débuté le 26 avril 2021. Pépinière Artistique Plurielles (PAP) est portée par le Centre de Formation et de Recherche en Arts Vivants (CFRAV). Le projet a été financé par le FDCT. Le représentant du Directeur Général de ce fond, Ousmane Boundaogo a exprimé sa satisfaction et transmis le message d’encouragement du DG. Le maestro Ildevert Méda et bien d’autres personnalités des Arts Vivants étaient présentes.

Yenntéma Priscille

Les plus lus

To Top